Catherine Gaudet – chorégraphe – Je suis un autre

Publié le 8 avril 2014 par La Rotonde

Je suis un autre - Catherine Gaudet - LORGANISME - photo de Julie Artacho

… l’impression que les gestes contrôlent les danseurs et non l’inverse.

Catherine Gaudet s’intéresse au lien étroit entre l’émotion et le corps ; elle est obsédée, dans son parcours chorégraphique, par la recherche d’un mouvement qui a du sens.

Son travail engendre une physicalité singulière et expressive qui évolue dans des atmosphères étranges et surréalistes. Sa gestuelle s’élabore à partir d’états de corps et sur des partitions faites d’énergie et de dynamisme extrêmes et opposés. S’alternent ainsi physicalité brute et précision des lignes. Les danseurs évoluent entre le contrôle rigoureux de la forme et la chute soudaine; entre relâchement et tension complète; entre élans vers l’autre et prises qui s’échappent. Ces fluctuations énergétiques donnent l’impression que les gestes contrôlent les danseurs et non l’inverse.

 

À travers sa démarche, elle répond à son besoin de découvrir comment l’état du monde affecte nos états d’être. Sa signature chorégraphique se plaît à sonder les méandres de la psyché humaine. Elle crée ainsi des œuvres qui se positionnent en miroir de nos dysfonctions et distorsions collectives.

En tant qu’interprète Catherine Gaudet a travaillé auprès de divers chorégraphes. En 2001 et 2007, elle parfait sa formation lors de stages en théâtre traditionnel balinais, en Indonésie. C’est en 2004 qu’elle s’engage dans une recherche chorégraphique personnelle, au fil de laquelle elle crée Bibi et juju, Grosse Fatigue, l’Arnaque, Alex Lalune, Sourire forcé. En 2008, Grosse Fatigue remporte le deuxième prix de l’Aarhus International Choreography Competition au Danemark.

L’invasion du vide, la création précédant Je suis un autre, a été sélectionnée parmi les cinq meilleurs spectacles de danse de l’année par l’hebdomadaire VOIR en 2009. En 2012 et 2013, Je suis un autre est présentée, à guichet fermé, au Théâtre La Chapelle. Le spectacle est de plus présenté, fin mars, à la Maison de la danse de Lyon.

Catherine Gaudet offrira sa nouvelle création, en coproduction avec le FTA, en mai 2014.

Catherine Gaudet peaufine sa signature grinçante et confirme son talent à chorégraphier le monde intérieur des écorchés de la vie. Un must […]. –Fabienne Cabado, Voir

Publié dans | Marqué avec , , | Laisser un commentaire