UN DÉBUT DE SAISON TRIPLEMENT CRYPTIQUE, par Impact campus

Publié le 18 octobre 2017 par Valérie Roussel

Pour ouvrir sa saison 2017-2018, la Rotonde nous offrait lundi dernier Triptyque cryptique, une présentation des productions Fila 13, du collectif XYZ et de Le Fils d’Adrien Danse. Trois tableaux, six interprètes et un musicien, tous chorégraphiés par la Colombienne établie à Montréal, Lina Cruz.

Crédit: Maxime Daigle

Crédit: Maxime Daigle

Dans la salle noire de la Maison pour la danse, les interprètes Harold Rhéaume et Lydia Wagerer percent l’obscurité et détruisent le calme des verres de vin bus en silence. La lumière est la première à faire irruption sur scène par des installations de lampes de construction. Les artistes rythment l’espace visuel avec des lampes frontales haletantes, tantôt utilisées comme simple éclairage de scène et tantôt comme phare, guidant l’attention des spectateurs. Le décor pour la prestation restera sobre; les géométries des rayons lumineux se combinent à un simple mobile accroché en hauteur et à un cube de bois, qui sera manipulé par les interprètes. Tunnel #3, premier duo de la soirée, rappelle les lumières des trains, des voitures nocturnes, des rues sombres, toujours avec une forte touche humaine et un sens du rythme fort, malgré une musique souvent absente. D’ailleurs, c’est dans cette absence que les voix fragiles des artistes ont pu retentir, une surprise bien accueillie qui reviendra dans les trois performances.

 

 

Pour lire la suite de l’article: Simon Provencher, Impact Campus, 17 octobre 2017

Publié dans , | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire