Frédéric Auger – sonorisation – MÉCANIQUES NOCTURNES

Publié le 5 décembre 2017 par Valérie Roussel

Frédéric Auger par Caroline Campeau

Frédéric Auger s’intéresse à la création d’une matière sonore vivante, interprétée en direct. Ses activités se sont concentrées ces dernières années sur l’intégration d’environnements sonores en contexte performatif, utilisant l’échantillonnage, la reproduction, le traitement dynamique ainsi que les possibilités de spatialisation en direct des objets/corps sonores, dans la recherche d’une pratique qui se veut intégrée organiquement au processus créatif et expérimental des artistes avec qui il s’associe.

 

Entre autres collaborations artistiques, il travaille comme concepteur sonore pour l’Orchestre d’hommes-orchestres (Les Palais, Joue à Tom Waits, Cabaret brise-jour et autres manivelles, Tintamarre Caravane, 150 cabanes), le Bureau de l’APA (Les oiseaux mécaniques, Entrez nous sommes ouverts), le Théâtre Rude Ingénierie (Dreamland, Projet Venise), la compagnie de théâtre documentaire Porte Parole (J’aime Hydro), Infrarouge/Marie Brassard (La fureur de ce que je pense , L’invisible, Me Talking to Myself in the Future, La Noirceur, Moving in this World, Peepshow). Il a collaboré comme sonorisateur pour Sibyllines/Brigitte Haentjens (Woyzeck, L’Opéra de Quat’Sous, Douleur exquise, Molly Bloom, Richard III, Une femme à Berlin), le festival Akousma (musiques numériques immersives), le festival Elektra (arts numériques), Ex Machina/Robert Lepage (La Casa azul, The Busker’s Opera), François Girard (Le fusil de chasse). Il a été chef sonorisateur pour l’Usine C, centre de création et de diffusion pluridisciplinaire, de 2005 à 2011. Il enseigne présentement la sonorisation et la conception sonore à l’École nationale de théâtre du Canada.

Publié dans , | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire