Événement passé

Ravages




Dans un jardin irréel d’une étrange beauté, tapis quelque part aux confins de la psyché humaine, des êtres se transforment au fil des saisons qui passent. Le temps s’imprègne dans leur chair. Sur cette terre qui porte l’odeur du musc et de la rusticité, Lake sonde l’intime relation liant le corps, l’image et la sculpture, avec la signature contemporaine qu’on lui connaît. À travers une chorégraphie où l’intensité se révèle souvent dans la retenue, les corps-paysages se heurtent aux intempéries, se regroupent pour mieux survivre, s’apaisent, ensemble, au creux des accalmies. Leurs mouvements se sédimentent puis dessinent des territoires intérieurs qu’on ausculte et qu’on fouille, couche après couche, pour en extraire la mémoire. Voués à une incessante métamorphose, ils deviennent les témoins sensibles du perpétuel tremblement des choses.

Nouvel extrait vidéo à voir ici.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE RAVAGES

Site compagnie : Alan Lake Factori(e)