Saisons précédentes

Programmation 2016-2017

Last Work

Glory (scolaires)

Shay Kuebler
Shay Kuebler Radical System Art
Vancouver

Six artistes sur scène

D’abord remarqué comme interprète dans notre programmation avec Heart as Arena de Animals of Distinction, Audible de Company 605, monumental de The Holy Body Tattoo, c’est cette fois à titre de chorégraphe que nous recevons Shay Kuebler qui dansera aussi dans Glory. Sa compagnie, Shay Kuebler Radical System Art, fusionne les arts martiaux, les danses contemporaine et urbaine pour créer des œuvres visuellement percutantes qui repoussent les limites physiques. S’inspirant de l’esthétique des films d’action, Glory ausculte, non sans humour, le versant abrupt de la violence quotidienne telle qu’on la retrouve, pernicieuse et banalisée, dans les médias. Une bande sonore énergique, des vidéos originales ainsi que des mouvements aussi athlétiques que précis composent cette chorégraphie explosive.

Réservations de groupes scolaires auprès de scolaires@larotonde.qc.ca, ou au 418 649-5013, poste 224

Spectacle aussi disponible en soirées tout public.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – GLORY


Profitez de votre sortie au Musée national des beaux-arts du Québec pour goûter aux visites thématiques destinées spécialement aux élèves de niveau secondaire. Elles ont pour but d’initier les jeunes à la lecture des œuvres d’art et sont conçues pour leur permettre de connaître, de comprendre et d’aimer l’art. C’est pour eux une occasion de formuler leurs opinions et d’analyser leurs réactions par rapport aux différentes formes d’expression plastique. Afin de stimuler l’intérêt des élèves et de développer leur autonomie, chacune des visites comprend des périodes d’exploration et d’exercices.  Retrouvez la programmation des activités thématiques du MNBAQ ici.

 


Last Work

Nous ne sommes pas des oiseaux? (scolaires)

5 ANS +

Daniel Bélanger, Carol Cassistat
Code Universel, Théâtre du Gros Mécano
Québec

Cinq artistes sur scène

Nous ne sommes pas des oiseaux? élabore une proposition scénique qui fusionne la danse, le théâtre et la vidéo interactive afin de nous mener tout droit dans l’antre de l’émerveillement. Cette œuvre onirique, toute en gestes, en mots et en images poétiques, constitue une étonnante invitation au voyage. Le chorégraphe et le metteur en scène abordent les thèmes de la liberté et du sens de la vie à travers l’histoire d’une jeune fille, le souvenir qu’elle a de son enfance, de son père, de toutes les traces laissées par ce nomade, dont les rêves de senvoler parleront aussi bien aux petits quaux grands. Porté par deux compagnies expérimentées et des interprètes qui se sont démarqués à plusieurs reprises sur les scènes de Québec et d’ailleurs, nul doute que ce spectacle doté d’une grande sensibilité saura ravir tous les publics.

Aussi disponible en matinées Famille.

Réservations scolaires auprès du Théâtre jeunesse Les Gros Becs : 418 522-7880, poste 2


Last Work

Les caveaux

Alan Lake
Alan Lake Factori(e)
Québec

Après avoir présenté Là-bas, le lointain et Ravages en salle, notamment à La Rotonde, Alan Lake s’affranchit du contexte de diffusion traditionnel afin de transporter les spectateurs dans un lieu désaffecté qu’il aura entièrement investi pour plonger dans les troublantes profondeurs de l’être. Avec Les caveaux, en poursuivant son approche pluridisciplinaire, Alan Lake Factori(e) hybride le langage chorégraphique à la scénographie, l’art visuel et la vidéo. Telle une véritable cartographie des paysages intérieurs humains, cette œuvre se veut une incursion dans les sinueux replis de l’existence en ce qu’elle a de plus apaisant comme de plus terrifiant. À travers la fable et l’allégorie évoquant l’incessante régénérescence du vivant, les interprètes s’engagent dans une gestuelle brute pour faire émerger une danse saisissante et puissante, totalement marquée par son environnement.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 14 octobre.

* Nous vous donnons rendez-vous dans le hall de l’Édifice CSQ au 320, rue Saint-Joseph Est. À partir de ce point de départ, des autobus vous conduiront dans un lieu secret pour assister au spectacle. Stationnement disponible à l’Édifice CSQ, entrée via rue Dorchester.

TEASER VIDEO

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – LES CAVEAUX


Last Work

Nous ne sommes pas des oiseaux?

5 ANS +

Daniel Bélanger, Carol Cassistat
Code Universel, Théâtre du Gros Mécano
Québec

Cinq artistes sur scène

Nous ne sommes pas des oiseaux? élabore une proposition scénique qui fusionne la danse, le théâtre et la vidéo interactive afin de nous mener tout droit dans l’antre de l’émerveillement. Cette œuvre onirique, toute en gestes et en images poétiques, constitue une étonnante invitation au voyage. Le chorégraphe et le metteur en scène abordent les thèmes de la liberté et du sens de la vie à travers l’histoire d’une jeune fille, le souvenir qu’elle a de son enfance, de son père, de toutes les traces laissées par ce nomade, dont les rêves de senvoler parleront aussi bien aux petits quaux grands. Porté par deux compagnies expérimentées et des interprètes qui se sont démarqués à plusieurs reprises sur les scènes de Québec et d’ailleurs, nul doute que ce spectacle doté d’une grande sensibilité saura ravir tous les publics.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation de 15 h du 23 octobre.

Aussi disponible en matinées scolaires.


Last Work

Danse de nuit

Karine Ledoyen
Danse K par K
Québec

Quatre artistes sur scène

À CHACUN SA FIN DE MONDE.

Danse K par K, compagnie de Québec qui fêtait ses dix ans l’année dernière, revient avec une sixième création. Entourée de ses fidèles collaborateurs, Karine Ledoyen explore les attributs de la nuit, les qualités et les méandres des univers nocturnes. Patrick Saint-Denis, le génial inventeur de la machine à vent interactive de la pièce Trois paysages, signe ici la conception sonore et technologique. Pour Danse de nuit, il a développé un système qui permet à la chorégraphe de faire danser les mots tout en générant une musique sensible en direct à partir de battements de cœurs. À travers ce spectacle s’inscrit le désir de dévoiler ce qui se cache dans la noirceur et de rendre hommage à la fragilité.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 27 octobre.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – DANSE DE NUIT


Last Work

Rites

José Navas
José Navas/Compagnie Flak
Montréal

Un artiste sur scène

José Navas a fait voyager ses créations dans une trentaine de pays en Amérique, en Europe et en Asie. Partout où il passe, l’admiration du public est au rendez-vous, à la mesure de son talent et de son charisme. Rites est composée de quatre solos d’une intensité rare, baignés de musiques aussi délectables que celles de Nina Simone, Dvořák, Schubert et Stravinsky. L’éclairage, finement travaillé, accompagne la virtuosité de José Navas qui se met à nu pour nous livrer une ode à la vie, un poème aux confins de la transcendance qui fait du mouvement continu et inexorable du temps un complice! Rites est une œuvre magistrale où la vulnérabilité est magnifiée par un interprète puissant et gracile au sommet de son art.

Une discussion avec l’artiste aura lieu après la représentation du 30 novembre.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – RITES


Last Work

Corps Amour Anarchie | Léo Ferré

Une coproduction de PPS Danse et de Coup de coeur francophone 

Pierre-Paul Savoie
PPS Danse
Montréal

Quinze artistes sur scène

“Poète, vos papiers!”

Après Danse Lhasa Danse, PPS Danse et Coup de coeur francophone récidivent avec une proposition interdisciplinaire d’envergure à l’occasion du centième anniversaire de naissance de Léo Ferré. Cinq musiciens, quatre chanteurs et six danseurs font revivre le talent, la poésie, les musiques et l’esprit de l’auteur-compositeur-interprète le plus prolifique de la chanson française. Portées par les voix d’Alexandre Désilets, Bïa, Philippe B., Michel Faubert et les chorégraphies d’Hélène Blackburn (Cas Public), David Rancourt et Pierre-Paul Savoie, entre autres, les chansons de Ferré résonnent plus que jamais par leur pertinence et leur magnificence. Entre l’amour et l’anarchie, son œuvre déploie les ailes de notre imaginaire pour clamer haut et fort la poésie du monde.

VOIR LE PROGRAMME DE SOIRÉE


Last Work

Last Work

Ohad Naharin
Batsheva Dance Company
Tel Aviv

Dix-huit artistes sur scène

La Batsheva Dance Company est de retour avec Last Work, une œuvre d’Ohad Naharin, danseur prodige et chorégraphe parmi les plus novateurs de notre époque. Sa danse est précise, délicate, calligraphique. Désarticulée à l’extrême, chargée d’une vitalité explosive, elle multiplie les torsions et positions invraisemblables dans un lent crescendo qui mène à l’extase. La scène est épurée. Une femme y court au loin sur un tapis roulant. Son inexorable surplace trace la ligne du temps et de l’histoire qui se répète. Les images incarnées par les dix-huit danseurs virtuoses sont extrêmement fortes. Véritablement inoubliable!


Last Work

Data

Manuel Roque
Compagnie Manuel Roque
Montréal

Un artiste sur scène

Dans une scénographie épurée où s’érige un monolithe métallisé, Manuel Roque, étoile montante de la scène montréalaise, convoque une rencontre des forces telluriques et cosmiques à même son corps, berceau d’un nouveau territoire à explorer, d’une cartographie poétique à réinventer. Irradiés par un souffle de vie et une respiration abdominale profonde, muscles, tendons, os et articulations sont intensément sollicités en un tout organique et viscéral. Au son du Requiem de Fauré, l’interprète époustouflant de virtuosité nous conduit au firmament d’une danse puissante parfaitement maîtrisée, le temps d’un voyage contemplatif. Data a été reconnue en Europe et au Canada comme étant une œuvre captivante à la beauté pleinement assumée. De ce solo d’une maturité remarquable émerge une signature chorégraphique unique.

Une discussion avec l’artiste aura lieu après la représentation du 26 janvier.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Last Work

Mozongi

Zab Maboungou
Compagnie Danse Nyata Nyata
Montréal

Sept artistes sur scène

«C’est une performance en soi que d’être un corps.» Son inspiration profonde, Zab Maboungou la tient des musiques africaines qu’elle explore inlassablement pour en retirer la forme même de ses pièces qui fonctionnent comme des dispositifs rythmiques servant à distribuer le temps et le mouvement. Avec deux percussionnistes sur scène, c’est à un art chorégraphique cérémoniel que Mozongi, initialement créée en 1997, nous convie. En 2015, la reprise de la pièce fut lauréate du 30e Prix du Conseil des arts de Montréal qui qualifiait les artistes de «chevronnés» et l’œuvre de «stupéfiante». Nul doute que Mozongi contribuera à l’enrichissement de notre imaginaire culturel. Un spectacle authentique qui nous mènera au firmament de la transe!

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – MOZONGI


Last Work

Vertical Influences

Samory Ba, Jasmin Boivin, Taylor Dilley, Alexandre Hamel, Pascale Jodoin
Le Patin Libre
Montréal

Cinq artistes sur scène

Les créations du Patin Libre proposent des œuvres d’auteur qui exploitent les possibilités scéniques et chorégraphiques inouïes de la glisse. Auréolée de succès par les critiques britanniques – «époustouflant» dit le Guardian -, «un des secrets les mieux gardés du Canada» dit la BBC News – la première compagnie de patinage contemporain au monde s’amène enfin à Québec! En deux temps, les artistes, sidérant d’endurance, explorent les zones d’influence et de tension entre l’individu et le groupe, entre une personne et sa tribu. Loin du kitsch à paillettes, Le Patin Libre transcende l’art du patinage jusqu’à en proposer une vision alternative. En mettant l’accent sur une maîtrise technique de haut vol, sur l’attitude des danses urbaines et sur le plaisir débridé de la vitesse, Vertical Influences transforme l’aréna en un fertile terreau d’exploration artistique d’où émane un délicieux parfum d’émancipation et d’ivresse.

Le samedi 4 mars, à l’issue de la représentation à Québec, la compagnie invite le public à la rejoindre sur la glace pour une fête dansante. Apportez vos patins!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – VERTICAL INFLUENCES


Last Work

Corps Gravitaires + Beauté Brute

Geneviève Duong
Québec

Quatre artistes sur scène

+

Geneviève Boulet, Erin O’Loughlin, Laura Toma
Collectif LA TRESSE
Montréal

Trois artistes sur scène

Dans Corps Gravitaires, trois interprètes se meuvent, s’enchevêtrent et interagissent, comme des atomes ou des cellules dans un environnement incertain en constante évolution. Geneviève Duong, inspirée par les sciences de la santé, crée une atmosphère où la vulnérabilité de l’humain se trouve à la merci des lois physiques. La musique du violon jouée sur scène agit telle une énergie de liaison qui permet à la matière du corps de trouver cohésion et organisation. Bien plus distrayant qu’un traité de biologie moléculaire, le jeu d’interdépendance entre les danseurs exprime une réflexion profonde sur le besoin de complémentarité et d’équilibre des composants de l’univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.


Par le biais du langage Gaga, le collectif LA TRESSE développe une esthétique où la précision cohabite avec le chaos. Inspirée par la tension entre la fragilité et la fougue, l’humanité et l’animalité, Beauté Brute nous emmène dans un monde parallèle empreint d’une insondable mystique. Trois femmes-créatures s’y rencontrent et livrent un engagement total du corps, armées d’une physicalité singulière. Habitées d’une même pulsion, elles explorent leur rapport au désir et puisent dans leurs fantasmes l’essence même de ce qu’elles révéleront aux spectateurs. En mêlant leur grain de sel dans les rouages de la mécanique du beau, les cocréatrices nous invitent à saisir l’expression d’une féminité atypique décomplexée et nous offrent une occasion rêvée de renouer avec l’élégance de l’anomalie!

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 16 mars.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Corps Gravitaires + Beauté Brute

 


Last Work

Glory

Shay Kuebler
Shay Kuebler Radical System Art
Vancouver

Six artistes sur scène

D’abord remarqué comme interprète dans notre programmation avec Heart as Arena de Animals of Distinction, Audible de Company 605, monumental de The Holy Body Tattoo, c’est cette fois à titre de chorégraphe que nous recevons Shay Kuebler qui dansera aussi dans Glory. Sa compagnie, Shay Kuebler Radical System Art, fusionne les arts martiaux, les danses contemporaine et urbaine pour créer des œuvres visuellement percutantes qui repoussent les limites physiques. S’inspirant de l’esthétique des films d’action, Glory ausculte, non sans humour, le versant abrupt de la violence quotidienne telle qu’on la retrouve, pernicieuse et banalisée, dans les médias. Une bande sonore énergique, des vidéos originales ainsi que des mouvements aussi athlétiques que précis composent cette chorégraphie explosive.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation de 20 h du 10 avril.

Aussi disponible en matinées scolaires.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – GLORY


Last Work

This Duet That We’ve Already Done (so many times)

Frédérick Gravel
Grouped’ArtGravelArtGroup
Montréal

Deux artistes sur scène

Après Usually Beauty Fails présenté à Québec en décembre 2014, Frédérick Gravel, dont le talent et l’audace traversent les frontières, nous revient avec un spectacle plus intimiste, mais tout aussi électrisant. Aux commandes d’une playlist exaltante tout droit sortie de sa tablette, l’artiste multidisciplinaire essaime sa vision rock de l’inépuisable thème de l’amour, abordé ici sans fard, mais avec une profonde authenticité. Dans une scénographie dépouillée de tout artifice, les deux danseurs nouent une relation singulière, complémentaire et constituent le ressort efficace de ce duo qui tente de poétiser le banal. Les codes de la représentation déjoués et la gestuelle unique de Frédérick Gravel composent un opus d’un réalisme désarmant. En conjuguant puissance et vulnérabilité avec une apparente désinvolture, le chorégraphe montréalais frappe fort avec cette nouvelle création pétrie d’humanité.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 20 avril.

COMMUNIQUÉ This Duet That We’ve Already Done (so many times)


Last Work

(Very) Gently Crumbling

Jacques Poulin-Denis
Grand Poney
Montréal

Quatre artistes sur scène

Habitué des écritures hybrides et collaboratives, Jacques Poulin-Denis nous livre ici une œuvre humaniste, loufoque et dotée d’une vive intelligence. Dans (Very) Gently Crumbling, les pulsions et les états physiques et psychiques de l’humain aux prises avec une société aliénante, bien trop étroite pour ses rêves, sont dévoilés et questionnés avec la délicatesse d’un brise-glace. La plume acérée des textes d’Étienne Lepage, la voix off qui pilote le GPS de notre âme, les quatre personnages féminins troublants: tout se répond dans une esthétique rétrofuturiste originale au service d’une critique clairvoyante et perspicace de nos folies contemporaines. Amateurs d’émotions fortes, absurdes et jubilatoires, (Very) Gently Crumbling saura assouvir votre soif d’expériences déjantées.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 27 avril.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE (Very) Gently Crumbling