La Otra Orilla: autour du 12

Publié le 30 mars 2010 par La Rotonde

Article de Nathalie de Han paru dans dfdanse.com le 30 mars 2010

El 12 - Myriam Allard - Thomas Godreau

La compagnie d’art flamenco La Otra Orilla présente au public montréalais sa nouvelle création El 12. Le quatrième spectacle du tandem que composent Myriam Allard et le chanteur Hédi Graja est à l’affiche de la 5ième Salle de la Place des Arts pour deux semaines, du 31 mars au 17 avril.

Après avoir cherché en Europe le flamenco à ses origines, la danseuse chorégraphe Myriam Allard et le chanteur Hedi Graja dit El Moro ont fondé la compagnie La Otra Orilla à leur retour à Montréal en 2005 . Ils désirent y travailler de façon très personnelle la musique et la danse : « Nous ne sommes Espagnols ni l’un ni l’autre et nous voulons puiser à la source flamenca en évitant l’aspect folklorique que l’on trouve bien souvent dans le travail des adeptes de ce style » Les deux créateurs abordent donc l’art flamenco d’une façon contemporaine et actuelle. Ils restent très libres dans leur façon d’aborder et d’exploiter le genre, empruntant pour El 12 un parcours pluri-disciplinaire. « La guitariste Caroline Planté a composé la musique originale du spectacle et la réalisatrice Geneviève Allard a piloté la première incursion de la compagnie dans le monde de la vidéo » explique Myriam Allard par téléphone.

« Le flamenco est un art ancien qui a évolué au fil du temps et qui charme encore de nos jours, partout dans le monde, le public » remarque Myriam Allard. Dans cet esprit, La Otra Orilla a souhaité forcer dans sa dernière création la rencontre d’espaces temporels pluriels : « Le douze est une rythmique typiquement flamenca que l’on retrouve dans les chants fondateurs de l’art flamenco » continue la directrice artistique et chorégraphique de la compagnie. La rythmique des douze temps du flamenco a incité naturellement Myriam et Hedi à explorer d’autres notions temporelles, elles aussi déclinées en base 12 : les douze mois de l’année, les douze heures d’une journée.. Les deux créateurs ont de cette façon clairement élu la temporalité territoire de leur nouvelle création. Des extraits vidéos se juxtaposent aux partitions musicales qu’exécutent en direct les guitaristes Caroline Planté et Graig Adams, alors que le spectacle des flamboyantes chorégraphies de Myriam Allard se superpose à la diffusion des pistes sonores enregistrées au préalable, multipliant ainsi les espaces et les temporalités sur les rythmes des percussionnistes Bob Benson et Éric Breton.

Lire la suite sur dfdanse.com
Voir la page d’El 12

Publié dans | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire