Estelle Clareton: des hauts et des bas

Publié le 10 septembre 2010 par

Article de Stéphanie Brody, collaboration spéciale paru dan cyberpresse.ca le 11 septembre 2010

S'envoler - Estelle Clareton - Photo Alain Roberge La Presse

Pour la chorégraphie de S'envoler, Estelle Clareton (devant) s'est entourée d'un groupe «tissé serré, très serré». Photo: Alain Roberge, La Presse

En créant S’envoler, présenté en ouverture de la 20e saison de l’Agora de la danse, la chorégraphe Estelle Clareton a voulu donner une suite lumineuse à sa sombre série des Furies, commencée en 2005.

En ce moment, Estelle Clareton est peut-être davantage connue du grand public pour son rôle de Marie-Christine, la femme de Malik, dans la série Les hauts et les bas de Sophie Paquin qu’elle ne l’est pour sa carrière de chorégraphe.

Clareton, qui présente S’envoler, sa nouvelle création pour 12 danseurs, ne s’en formalise pas trop. «Le fait que mon nom circule va peut-être amener des gens à mon spectacle, les rendre curieux de ce que je fais d’autre dans la vie», lance Clareton, assise sur la terrasse arrière de sa maison, dans la Petite Italie.

Car même si la danse demeure le premier amour de cette chorégraphe, formée au Conservatoire national de danse d’Avignon et ancienne interprète pour la compagnie O Vertigo, Clareton travaille aussi dans le milieu du théâtre – elle a signé sa première mise en scène, au Théâtre de Quat’Sous en 2005 et collaborera, en mars, à Ronfard nu devant son miroir, à l’Espace libre. De plus, elle agit, depuis 2006, comme conseillère artistique à l’École nationale de cirque, où elle aide les élèves à perfectionner le numéro qui deviendra leur carte de visite professionnelle.

«Le cirque, c’est mon gagne-pain», avoue celle qui s’est prise de passion pour les acrobates, les jongleurs et les clowns. Clareton affirme d’ailleurs que c’est au contact du cirque que ses créations de danse ont retrouvé la part de ludisme qui les distinguait à ses débuts, après la période plus sombre qui a vu naître la série intitulée Furies, dont fait partie S’envoler.

Lire la suite sur cyberpresse.ca
Voir la page de S’envoler

Publié dans | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire