Harold Rhéaume, Le fils d’adrien danse

Publié le 29 octobre 2010 par La Rotonde

Harold Rhéaume

Depuis 20 ans, l’art d’Harold Rhéaume rejoint, touche, rassemble. Sa compagnie Le fils d’Adrien danse — baptisée ainsi à la mémoire de son père — est un pilier du milieu chorégraphique de la ville de Québec, et l’une des plus en vue de la province actuellement. Ses œuvres, accessibles, raffinées et profondément humaines – on pense à MORTA, CLASH, LE FIL DE L’HISTOIRE et, plus récemment, NU et VARIATIONS MÉCANIQUES – sont appréciées d’un large public, tant en Europe qu’aux quatre coins du Québec.

Des œuvres dans lesquelles on peut se reconnaître
Pour Harold Rhéaume, la danse est avant tout un moyen de communiquer en faisant appel aux sens. Expressive et très physique, sa gestuelle possède un caractère unique et indéfinissable, un je-ne-sais-quoi qui touche et frappe l’imaginaire.

Plus qu’un chorégraphe, Harold Rhéaume est un véritable metteur en scène du mouvement. Rigoureusement ficelés, ses tableaux dansés forment une solide trame inspirée de l’instinct et du quotidien, des œuvres dans lesquelles on peut se reconnaître. Inventif, authentique et doté d’une grande sensibilité, Harold Rhéaume est un artiste singulier, capable d’exprimer d’unique façon ce qui fait de nous des êtres à la fois forts, vulnérables et touchants.

Et des créations pour les jeunes
Ses productions jeunesses remportent également un franc succès, que ce soit LES COUSINS (2000), F.U.L.L. (2003) et récemment VARIATIONS MÉCANIQUES. Cette dernière, présentée à Québec à l’automne 2009 par La Rotonde et le Musée de la civilisation, achevait par la suite une tournée réussie de 21 représentations en France et au Québec.

Le fil de l’histoire
Pour le 400e anniversaire de Québec, il crée une envoûtante procession chorégraphique: LE FIL DE L’HISTOIRE. Présentée trois étés consécutifs dans le Vieux-Québec, la performance a été vue par près de 10 000 personnes. LE FIL DE L´HISTOIRE a valu à Harold Rhéaume le Prix du développement culturel au Gala d’excellence des arts et de la culture de Québec.

La Noce
Décidément, partout à Québec, Le fils d’Adrien surprend au Carrefour international de théâtre 2009 avec sa chorégraphie La Noce, dernier arrêt du trajet nocturne OÙ TU VAS QUAND TU DORS EN MARCHANT…? de Frédéric Dubois. Présentée sur le parvis de l’église St-Roch, sa performance « maritale » tout en sons et lumières exalte le public qui est invité, en finale, à danser un continental en pleine rue. L’événement était repris en mai 2010.

Publié dans , , , | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire