Karine Ledoyen: la trajectoire d’un électron libre

Publié le 17 janvier 2011 par

Article de Josianne Desloges paru dans cyberpresse.ca le 17 janvier 2011.

(Québec) Karine Ledoyen est une particule singulière dans l’univers de la danse contemporaine. Lumineuse, elle plonge, elle cible et elle ose, entraînant dans son sillon tous ceux qui croisent sa trajectoire artistique.

Elle carbure à la création, aux rencontres, aux infinies possibilités. Entretien avec une étoile filante.

Pendant que nous discutons dans un café de la rue Saint-Jean, ses doigts pianotent sur sa tasse de thé et ses yeux bleus magnétiques s’égarent souvent vers la fenêtre. Son esprit est occupé à établir les derniers paramètres de sa toute nouvelle création, dans laquelle elle a cherché à «chorégraphier l’air», un élément qui, pour elle, est intimement lié au temps et à la mémoire, mais aussi au vide, aux univers parallèles, aux choses invisibles.

Pour aborder cette perception «cosmique» de l’être, la chorégra­phe s’est inspirée de la théorie des cordes. «J’applique cette idée-là au mouvement. Ce que ça dit dans le fond, c’est qu’ici, maintenant, on a mille et un choix. Et qu’il faut juste y aller, selon ce que ton coeur te dit, à fond la caisse.»

Lire la suite sur cybepresse.ca

Publié dans , | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire