Danse au Grand Théâtre: Le corps humain en vedette

Publié le 6 mai 2011 par La Rotonde

Article de Denise Martel paru dans lejournaldequebec.canoe.ca le 6 mai 2011

Agwa - Compagnie Käfig - photo Michel Cavalca

Qui tiendra la vedette de la saison de danse du Grand Théâtre, la saison prochaine? Le corps humain! Provenant des quatre coins du monde, les danseurs des six compagnies invitées, « la crème de la danse contemporaine », repousseront une fois de plus à l’extrême les limites du corps humain, dans des performances qui promettent d’en mettre plein la vue.

La saison s’amorcera le 27 septembre avec le retour de la Compagnie Marie Chouinard, qui viendra présenter sa dernière chorégraphie. Pour Le nombre d’or, les 14 danseurs s’exécuteront sur un podium au beau milieu de la salle et des spectateurs. Des êtres étranges imaginés par la grande chorégraphe évolueront dans une mise en espace drôle et éclatée.

Après avoir fait un tabac au GTQ en 2009 avec Sutra et les moines du temple Shaolin, le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui et sa troupe Eastman VZW présenteront le 3 octobre Babel, une création qui s’inspire de la tour du même nom. Treize danseurs et cinq musiciens provenant de treize pays et représentant sept religions offriront une performance résolument moderne et énergique dans une scénographie reposant sur une structure d’aluminium en trois dimensions.

Suivra en décembre S, du chorégraphe québécois d’origine vénézuélienne José Navas, et la Compagnie Flak. Sur une musique d’Erik Satie, huit interprètes serviront une œuvre à la fois abstraite et organique évoquant la nature humaine à travers l’expression du mouvement pur. Il s’agit d’une coproduction avec La Rotonde – Centre chorégraphique contemporain de Québec.

Même chose pour Hora, présentée par la troupe israélienne Batsheva Dance Company, mettant en vedette onze danseurs, en février. Auparavant, le public aura pu apprécier, fin janvier, Vertical Road, de la troupe anglaise Akram Khan Company, qui réunit huit interprètes de différentes cultures dans une chorégraphie où danse contemporaine et kathak – danse traditionnelle indienne – se rencontrent sur le thème de la nature terrienne de l’être humain, sur la musique de Nitin Sawhney.

Lire la suite sur lejournaldequebec.canoe.ca
Voir la page Spectacles de La Rotonde

Publié dans , | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire