Heart as Arena au Festival TransAmériques à Montréal

Publié le 15 mai 2012 par Marie-Hélène Julien

Article paru sur le site Cyberpresse, dans la section Agenda

29, 30 et 31 mai, 20 h, Agora de la danse, rencontre avec les artistes en salle après la représentation du 30 mai

Amours parasitées
Un OVNI occupe le ciel de Heart as Arena. Composé de 30 vieux postes branchés sur des stations de radio, c’est un épicentre électromagnétique où les climats relationnels se traduisent en distorsions, en silences et en chansons d’amour. Engagés dans un ardent corps à corps avec les ondes, les danseurs se font têtes chercheuses de fréquences à syntoniser, révélateurs de la trame invisible des réseaux hertziens, métaphores des mystères du contact amoureux. L’énergie passe à cent milles à l’heure et en écorche quelques-uns au passage. Les coeurs s’emballent, s’essoufflent, se fracassent. Les interférences brouillent le signal. Peu d’élus se retrouvent sur la même longueur d’onde.

Après avoir fait émerger la danse de films d’animation dans Smash Up (FTA, 2008), la chorégraphe-interprète vancouvéroise Dana Gingras s’associe à la designer sonore Anna Friz pour chorégraphier l’énergie et tracer un surprenant parallèle entre la mécanique de la rencontre humaine et celle du monde énergétique qui nous entoure. Éminemment physique.

Dana Gingras
Conquérir de nouveaux territoires

Active sur la scène professionnelle depuis plus de 20 ans, Dana Gingras a modifié le paysage chorégraphique canadien avec la compagnie The Holy Body Tattoo, cofondée avec Noam Gagnon à Vancouver en 1993. Pendant près de 15 ans, les chorégraphes-interprètes se distinguent par des oeuvres intenses et une gestuelle d’un grand dynamisme. Parmi celles-ci, Our Brief Eternity, créée en 1996, leur vaut un prix Dora Mavor Moore. En 2006, désireuse de creuser librement le dialogue déjà amorcé avec le multimédia et d’en nouer un plus intime avec le film, tout en se dégageant des attentes suscitées par cette compagnie quasi mythique, Dana Gingras fonde une structure parallèle, Animals of Distinction. La démarche artistique qu’elle y développe concentre bien vite tous ses intérêts et ses activités.

Créée en 2008 au FTA, la série de solos et duos regroupée dans Smash Up combine avec intelligence et originalité danse et film d’animation. Elle donnera lieu à la réalisation des courts métrages Aurelia et Double Bubble, produits par la chaine Bravo! tout comme le duo danseuse et ours de Dances for Dzama. Artiste associée au Centre national des arts du Canada, la passionnée de cinéma réalise aussi l’installation vidéo What is Mine is Yours avant de se lancer de front, en 2011, dans la création de New Animal pour The 605 Collective et Heart As Arena.

Source : site web Cyberpresse

 

La Rotonde présentera Heart as Arena du 25 au 27 avril 2013.

 

Voir la page du spectacle

Publié dans | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire