Annie Gagnon – Chorégraphe de Les femmes de la Lune Rouge

Publié le 25 novembre 2014 par La Rotonde

portrait-annie-gagnon-femmes-de-la-lune-rouge-1

Après des études en arts visuels au Cégep de Joliette et à l’Université Concordia, Annie Gagnon se tourne vers la danse contemporaine et obtient son diplôme de LADMMI, École de danse contemporaine de Montréal en 2002. Cette même année, elle présente sa première création Si j’étais une de ces femmes pour l’événement Danses buissonnières à Tangente. En mars 2003, Tout à Trac, sa deuxième création prend vie au Théâtre du Maurier du Monument National. Grâce à l’obtention d’une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2005, Annie Gagnon crée Lotus présenté dans le cadre de la série Art et Création au Gesù-Centre de Créativité. En 2010, elle présente sa quatrième création La Marche invisible à Tangente et participe à l’événement Recommandations 63 organisé par Normand Marcy. En juin 2011, elle est de la programmation de Piss in the Pool organisé par Wants&Needs et y présente Étude sur le cœur. C’est en février 2013 qu’elle présente Les femmes de la Lune Rouge au Musée de la Civilisation. Elle participe comme interprète au spectacle Danse Lhasa Danse initié et orchestré par Pierre-Paul Savoie Danse et Coup de coeur francophone. Sa nouvelle création Reviens vers moi le ventre en premier a été présentée en février 2014 au théâtre Prospero par Tangente. En plus de ses activités de chorégraphe et d’interprète, Annie travaille comme répétitrice pour plusieurs chorégraphes, notamment Ginette Laurin de O Vertigo, Estelle Clareton, Alan Lake, Aurélie Pedron, Harold Rhéaume et la Compagnie Destins Croisés.

Publié dans | Marqué avec , , | Laisser un commentaire