Lorsque le drame se joue de lumières, par Camille Bisson, Espace Ah!

Publié le 21 avril 2015 par Marie-Hélène Julien

Critique de Camille Bisson, Espace Ah!, 17 avril 2015

Symphonie dramatique par Damian Siqeiros 2

Photo : Damian Siqueiros

 

Le jeudi 16 avril, la compagnie montréalaise Cas Public déposait ses valises sur la scène de la Salle Multi du complexe Méduse pour présenter son dernier spectacle Symphonie dramatique. Basée sur l’intemporel classique Roméo et Juliette de Shakespeare, la pièce propose un remaniement à la façon de la chorégraphe Hélène Blackburn : de la vie, de la lumière et la force de la meute s’allient pour égayer une scène monochrome.

Huit artistes s’enlacent, se repoussent, se chassent et s’émancipent sous un imposant lustre de coupes de cristal, qui évoque la noblesse et la richesse anglaise du mythe des amants maudits. Chemises de satin blanc, pantalons noirs et cheveux lisses, tous sont tirés à quatre épingles pour une ouverture forte et vibrante. Rapidité, précision et effet de masse sont au rendez-vous. Un peu comme une équipe de football, chacun porte fièrement l’identité d’un héros à son dos; les dames arborent un Juliette immaculé et messieurs, un Roméo ardent. Un comédien récite les grandes lignes du drame amoureux pendant que les danseurs organisent savamment plusieurs bancs noirs qui deviennent tantôt des sentiers, tantôt des limitations à leurs parcours. Les pointes s’enfilent et se rangent, les duos s’enchaînent en alternance, créant des moments de félicité pure. Encore une fois, Hélène Blackburn démontre son amour pour l’esthétisme et la force qui lui est reconnue d’accrocher son public dès le premier mouvement de cette symphonie.

David Campbell, Alexandre Carlos, Roxanne Duchesne-Roy, Cai Glover, Daphnée Laurendeau, IsaBelle Paquette, Marc-André Poliquin et Mickaël Spinnhirny fouleront les planches de la salle Multi jusqu’au 18 avril, puis repartiront avec leurs valises vers d’autres scènes de niveau international.

La Rotonde présentera prochainement Ravages, nouvelle pièce du chorégraphe de Québec Alan Lake, mettant en lumière cinq artistes sur scène. Il sera possible d’y assister du 6 au 8 mai 2015, à 20 h à la salle Multi du complexe Méduse. Un travail très attendu!

Source: Espache Ah!, Camille Bisson.

Publié dans , | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire