Saison 15-16 de La Rotonde : danses de rêve, par Robert Boisclair, Les Enfants du paradis

Publié le 25 mai 2015 par Marie-Hélène Julien
Exister encore - Renaud Philippe

Exister Encore Photo : Renaud Philippe

Article de Robert Boisclair publié sur le blogue Les Enfants du paradis au sujet de la programmation 15-16 de La Rotonde qui vient d’être lancée.

La Rotonde offrira en 2015-2016, une programmation résolument québécoise et axée sur la création. Regard sur des danses de rêves!

Avec dix spectacles, dont plusieurs coproductions, La Rotonde offre une programmation qui regroupe une belle brochette de chorégraphes du Québec. Steve Huot, le directeur général et artistique, éclate sa programmation dans différents lieux: Méduse, Grand Théâtre de Québec, Théâtre de la Bordée, Théâtre Périscope et Théâtre jeunesse Les Gros Becs. Une belle façon de rejoindre de nouveaux publics et, qui sait, se faire des nouveaux fans.

Programmation d’automne
La saison s’ouvrira avec un spectacle de danse, ou est-ce du théâtre, intitulé L’Éveil. Inspiré de L’Éveil du printemps de Frank Wedekind, ce spectacle, du chorégraphe Harold Rhéaume et de la metteure en scène Marie-Josée Bastien, est une ode aux nombreux éveils qui jalonnent le passage de la vie adolescente à la vie adulte. Le spectacle est une coproduction du Théâtre Périscope et tiendra l’affiche du 29 septembre au 10 octobre.

Prismes, du chorégraphe montréalais Benoît Lachambre, s’invite à Méduse du 22 au 24 octobre. Par des constructions gestuelles, anatomiques et scénographiques insolites, Benoît Lachambre et ses danseurs métamorphosent l’espace et les corps dans une sarabande surprenante. Un spectacle atypique qui en surprendra plusieurs.

Une deuxième coproduction, cette fois avec le Théâtre jeunesse Les Gros Becs, tiendra l’affiche de ce théâtre du 17 au 22 novembre. Inspiré d’un conte inuit, EMMAC Terre marine raconte l’histoire d’une jeune fille plongée dans l’obscurité de l’océan suite au décès de son père. Un spectacle porté par la musique de Jorane et les paroles de Richard Desjardins.

Pierre-Paul Savoie revient, vingt plus tard, avec la création qui l’a mis au monde. Bagne recréation sera présenté au Grand Théâtre de Québec un seul soir, soit le 8 décembre. Rudesse, désolation, complicité et tendresse animent deux hommes confinés dans une structure métallique monumentale. Un spectacle qui parle de quête d’amour et de liberté.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

Source: blogue Les Enfants du paradis, Robert Boisclair.

Publié dans , | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire