Victor Quijada – chorégraphe – Quotient empirique

Publié le 20 mai 2015 par La Rotonde

L’oeuvre de Quijada reconsidère et déconstruit de façon éloquente les principes chorégraphiques afin de les intégrer à l’idéologie hip-hop de ses débuts, puis d’examiner l’humanité à travers une fusion unique d’esthétiques. Dans la subversion des lieux communs de la réalité, ses outils de travail vont des sphères de l’interprétation théâtrale à l’improvisation, en passant par le visuel filmique. Danseur polyvalent et prolifique, dès l’âge de 26 ans, il était passé des clubs de hip-hop de sa ville natale, Los Angeles, à une carrière aux côtés de figures de la danse post-moderne et du ballet reconnues mondialement comme THARP!, Ballet Tech et Les Grands Ballets Canadiens de Montréal.

Photo: Michael Slobodian

Photo: Michael Slobodian

Depuis la fondation du Groupe RUBBERBANDance en 2002, il a créé plus de 24 pièces de durées variées, certaines pour RUBBERBANDance, d’autres en commande, et a amené son travail partout en Amérique du Nord, en Europe, au Japon et au Mexique. Il a participé à la création de plus d’une douzaine de films, tantôt comme chorégraphe, tantôt comme réalisateur ou dramaturge.

En 2003, Victor reçoit le Bonnie Bird North American Award et le Peter Darrell Choreography Award. En 2009, le prix OQAJ/RIDEAU lui est décerné et, en 2010, il reçoit le Princess Grace Awards Choreographic Fellowship. De 2007 à 2011, il a été artiste en résidence à la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal.

Publié dans | Marqué avec , , | Laisser un commentaire