Le plaisir avant tout, Fabienne Cabado, Voir

Publié le 9 octobre 2015 par Marie-Hélène Julien

Article de Fabienne Cabado à propos de Prismes de Montréal Danse paru le 17 octobre 2013 dans Voir

Benoît Lachambre par Luc Sénécal

Photo : Luc Sénécal

Réputé pour la finesse et la profondeur de son travail sur les sens, Benoît Lachambre stimule ceux du public dans l’œuvre ludique et esthétique Prismes, créée pour six danseurs de Montréal Danse.

Au sein de la compagnie Par B.L.eux, qu’il a fondée en 1996, Benoît Lachambre a déjà créé 15 œuvres. Dans la dernière en date, Snakeskins, il se livrait à l’exploration sensorielle des mouvements intérieurs, physiologiques et énergétiques, qui caractérise sa signature et qu’on l’invite régulièrement à enseigner un peu partout dans le monde. Très prisé en Europe, le chorégraphe-interprète a aussi déjà répondu à plus de 25 commandes chorégraphiques. Après le mémorable solo “I” is Memory, écrit pour Louise Lecavalier, il signe Prismes pour la compagnie Montréal Danse.
«J’ai travaillé sur différents prismes de présence en jouant sur les genres masculin et féminin, sur différents codes sociaux et sur le rayonnement du corps, explique Lachambre. J’ai collaboré très étroitement avec l’éclairagiste Lucie Bazzo sur la façon dont la lumière interagit avec les corps, comment elle les transforme, comment elle laisse des traces dans la rétine et permet d’atteindre une certaine émotivité. On est entre l’illusion et le rêve.»

Entre couleurs complémentaires, jeux d’ombres et contrejours, l’habillage très esthétique de la pièce stimule l’œil du spectateur pour l’amener à s’interroger sur sa perception du corps. Entre casques de construction, toges de style Art déco, costumes sexy, évocations de divas, de divinités en colère, etc., les images remettent en question, quant à elles, la représentation du corps dansant tout comme – et c’est là la plus grande surprise que nous réserve Lachambre – la juxtaposition de vocabulaires gestuels classique, moderne, quotidien et contemporain.

[…]

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

Source: Voir, Fabienne Cabado

Publié dans , | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire