Prismes: dans l’oeil de Benoît Lachambre par Daphné Bédard, Le Soleil

Publié le 22 octobre 2015 par Sandrine Lambert

Nous y sommes enfin! Prismes de Benoît Lachambre commence ce soir à la salle Multi de Méduse pour 3 représentations seulement.

prismes-benoit-lachambre-montréal-danse

Dans Prismes, Benoît Lachambre a beaucoup travaillé la forme de l’oeuvre chorégraphique, son aspect visuel, sa lumière.

(Québec) Pour Benoît Lachambre, créer est une nécessité. Le chorégraphe montréalais arrive à la salle Multi de Méduse avec une pièce flamboyante, qui titille les sens tout en évoquant notre dépendance au divertissement. Place à Prismes.

Pour Prismes, conçue pour la compagnie Montréal Danse, Benoît Lachambre a remporté le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2014 pour la Meilleure oeuvre chorégraphique. Une reconnaissance qui fait chaud au coeur de l’homme dont le travail d’enseignant et de chorégraphe est hautement apprécié en Europe et ici depuis plus de 20 ans. «Oui, c’est une belle reconnaissance, admet-il. Même s’il y a toujours une partie de nous qui en voudrait plus [rires]. […] Mais j’ai fait cette oeuvre par nécessité et c’est ce que je veux continuer de faire.»

Benoît Lachambre a commencé sa recherche chorégraphique dans les années 80, après une carrière d’interprète au sein des compagnies Les Ballets Jazz de Montréal et Toronto Dance Theatre. Il a adhéré au mouvement post-moderniste à New York avant d’approfondir ses connaissances en Europe. Il a développé l’approche somatique, qui étudie le corps intérieur, extérieur et en relation avec les autres.

Pour Prismes, Benoît Lachambre a beaucoup travaillé la forme du spectacle, son aspect visuel, sa lumière, en partant du phénomène de la persistance rétinienne (croyance selon laquelle notre perception du mouvement serait le résultat d’une vision persistante). «Je voulais induire dans l’oeil des spectateurs une façon de regarder l’oeuvre, de percevoir le rayonnement des corps», indique-t-il.

[…]

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

Source: Le SoleilDaphné Bédard

Publié dans , | Marqué avec , , | Laisser un commentaire