Danser dans un bar par Mickaël Bergeron

Publié le 18 mars 2016 par Sandrine Lambert

Mickaël Bergeron revient sur cette 6e édition de La petite scène dont nous sommes assez fiers, il faut bien le dire.

mickael-bergeron-420

Les humoristes le disent souvent en entrevue: faire de l’humour dans un bar, c’est apprendre à la dure. Proposer de la danse contemporaine dans un bar, c’est quand même assez osé, et c’est ce que font La Rotonde et Le Cercle depuis déjà plus d’un an avec La petite scène, présentée une fois par saison.

Certes, Le Cercle est plus une salle de spectacle qu’un bar. Ce ne serait peut-être pas la même chose au Dauphin ou à la Petite Grenouille. Le public qui est là n’y est pas par hasard. Il veut voir de la danse. Néanmoins, il y a quand même quelque chose d’audacieux de présenter ça là. Et ça change la dynamique. Mais pas tant que ça non plus. Il y a quelque chose de décontracté, on a notre bière, le monde ose parler entre les numéros, mais l’essence est là: des chorégraphes qui créent du beau et des émotions avec leurs corps.

La petite scène, c’est un cabaret de danse. En gros. Des numéros de danse, sur un thème (ce soir c’était la Nordicité), d’une durée maximale de sept minutes. Ce soir, il y avait huit propositions, tous entrecoupées par les splendides interventions musicales de Artiq Session, un duo violoncelle-violon (Rachel Baillargeon et Jean-Michel Marois).

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.

Source: Plan BMickaël Bergeron.

Publié dans , | Marqué avec , , | Laisser un commentaire