Lucie Grégoire en résidence aux Musées de la civilisation où la participation du public est fortement encouragée – 31 mai au 5 juin

Publié le 19 mai 2016 par Marie-Hélène Julien

Un communiqué qui annonce la venue à Québec de la chorégraphe Lucie Grégoire avec un nouveau projet qui encourage la participation du public et où la rétroaction fournie par celui-ci deviendra une matière tangible pour poursuivre la création. Le public est convié à assister à la création et aux répétitions tous les après-midis de la résidence de 13 h 30 à 16 h 30 au Musée de la civilisation.

L'Arc, par Robert Etcheverry

Photo : Robert Etcheverry

Communiqué pour diffusion immédiate — Montréal, 18 mai 2016

Lucie Grégoire Danse en résidence du 31 mai au 5 juin 2016
au Musée de la civilisation de Québec

Paysages : une création chorégraphique interactive à partir des œuvres
des Premières Nations et des Inuits.


Du 31 mai au 5 juin 2016, la chorégraphe et danseuse Lucie Grégoire réalisera Paysages, un projet in situ créé dans le cadre d’une résidence au Musée de la Civilisation à Québec. Elle sera accompagnée dans ce processus de la danseuse Maria Kéfirova, du musicien Pierre Tanguay, de la médiatrice Sophie Michaud ainsi que d’étudiants de L’École de danse de Québec.

Dialoguant avec les œuvres de l’exposition permanente C’est notre histoire. Premières nations et Inuits au XXIe siècle, la chorégraphe québécoise propose une expérience de création interactive s’étalant sur six jours où le public sera convié.

Ainsi, du 31 mai au 5 juin, de 13 h 30 à 16 h 30, les visiteurs du musée assisteront en direct au processus de création et seront invités à y participer par le biais d’interventions dirigées par la médiatrice. Les artistes présenteront le fruit de leur travail quotidien à la manière d’un rituel qui s’enrichira au fur à mesure.

Dans cette rencontre, la chorégraphe veut amener le public à saisir comment une forme d’art tel que l’art visuel peut inspirer d’autres expressions artistiques. Dans ce cas-ci, une œuvre visuelle apparemment figée se déploiera en une transposition vivante par l’intermédiaire du corps en mouvement dialoguant avec un univers sonore et musical.

Cette résidence de création qui puise son souffle dans un corpus d’œuvres des Premières Nations et des Inuits ainsi que dans la méthode de création in situ, s’inscrit directement dans la démarche de la créatrice. Formée en anthropologie, elle s’intéresse depuis longtemps aux cultures des peuples autochtones et indigènes. Sa dernière création, Ciel et cendres, inspirée par les pratiques chamaniques des Ashuars de la forêt amazonienne, témoigne de cette recherche.

Paysages constituera le dixième projet in situ créé par Lucie Grégoire parmi plus d’une trentaine d’œuvres chorégraphiques réalisées depuis 1986.

Chorégraphe : Lucie Grégoire
Interprètes : Maria Kéfirova et des étudiants de L’École de danse de Québec
Musicien : Pierre Tanguay
Médiatrice : Sophie Michaud

Plus de renseignements sur la démarche de l’artiste et les œuvres in situ : https://www.luciegregoiredanse.ca/

Publié dans | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire