La Rotonde: rendre la danse accessible depuis 20 ans par Raphaëlle Plante, Le Soleil

Publié le 26 septembre 2016 par Sandrine Lambert

La Rotonde, créée en 1996, célèbre 20 ans de diffusion de danse contemporaine à Québec. Le journal Le Soleil nous a proposé une série d’articles pour éclairer nos étapes de développement.

Le directeur général et artistique de La Rotonde, Steve Huot, se tient sur la mezzanine du studio circulaire où tout a commencé pour l'organisme. LE SOLEIL, PATRICE LAROCHE

Le directeur général et artistique de La Rotonde, Steve Huot, se tient sur la mezzanine du studio circulaire où tout a commencé pour l’organisme.
LE SOLEIL, PATRICE LAROCHE

(Québec) La Rotonde souffle cette année 20 bougies. L’organisme spécialisé dans la diffusion de la danse contemporaine à Québec poursuit sa mission de faire découvrir cet art au plus grand nombre et célèbre tout le chemin parcouru depuis deux décennies. Coup d’oeil sur son histoire, ses réalisations et ses projets à venir.

L’origine

Le directeur général et artistique de La Rotonde, Steve Huot, explique la genèse de l’organisme né en 1996: «L’idée est venue du directeur artistique de la compagnie Danse Partout à l’époque, qui souhaitait mettre sur pied un organisme pouvant soutenir les activités des danseurs de la compagnie qui vivent à Québec.»

Dès sa naissance, La Rotonde a un double mandat: celui de diffuseur spécialisé en danse contemporaine offrant une programmation régulière, en saison, à Québec, mais aussi celui de centre chorégraphique offrant des services aux artistes professionnels de la région – avant tout des locaux adaptés à la pratique de la danse.

La Rotonde devient alors une entité du Groupe Danse Partout, qui comprend également la compagnie de danse ainsi que l’École de danse de Québec. Mais pourquoi ce nom? «Le studio La Rotonde [qui se trouve dans l’École de danse] appartenait à la compagnie Danse Partout, c’est là qu’elle créait ses spectacles», signale M. Huot.

Et ce studio avait, incidemment, la forme circulaire d’une rotonde. La troupe de danse a cessé ses activités à peu près en même temps que La Rotonde est née, mais les danseurs de la compagnie sont restés à Québec, ajoute-t-il. «En parallèle, l’École continue de croître, à un point tel qu’en 2002 elle est la principale utilisatrice du studio La Rotonde. Les [danseurs] professionnels n’ont plus d’espace dans l’horaire et l’organisme décide de quitter l’endroit, qui est renommé le studio Jean-Pierre-Paradis», explique celui qui est devenu directeur de La Rotonde en 2007.

Pour lire l’article complet, cliquez ici.

Source: Le SoleilRaphaëlle Plante.

Publié dans , , , | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire