Triptyque Cryptique: duos redoutables, par Daphné Bédard, Le Soleil

Publié le 13 octobre 2017 par Valérie Roussel

15122672-5d22-4866-a0c2-6890a6c1b7ea_1024

CRITIQUE / La Rotonde a bien choisi la pièce servie comme hors-d’œuvre pour le reste de la saison. Triptyque Cryptique propose trois duos de danseurs de Québec signés par la chorégraphe Lina Cruz qui mettent à profit l’intimité qu’offre le studio A de la toute nouvelle Maison pour la danse.

Devant nous, tout près, les interprètes prennent place et donnent vie aux personnages imaginés par la Colombienne devenue Montréalaise, qui a teinté chacun des duos de sa douce folie. Les premiers à entrer en piste sont les plus expérimentés. Lydia Wagerer et Harold Rhéaume reviennent à l’origine de l’humanité, à une époque où l’animal et l’humain n’étaient pas très éloignés. Plongés dans la noirceur, ils explorent la force de deux êtres dans un endroit retiré du monde. Ensemble, ils éprouvent la sensation agréable d’être seuls au monde et d’être plus puissants pour affronter l’adversité, mais aussi plus vulnérables.

[…]

D’autres représentations de Triptyque Cryptique sont prévues les 12 et 13 octobre, ainsi que du 17 au 20 octobre.

Lisez ici l’article complet de Daphné Bédard, Le Soleil.com, 11 octobre 2017.

Publié dans , | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire