RENCONTRE AUTOUR DE LA DANSE, résidence de Paul-André Fortier

Publié le 28 février 2018 par Valérie Roussel

La Rotonde, diffuseur en danse contemporaine, a offert au chorégraphe Paul-André Fortier une résidence de création à la Maison pour la danse de Québec. Cette résidence vise à la création d’un solo pour l’interprète Fabien Piché, avec lequel il a entrepris une recherche axée principalement sur le mouvement.

Paul-André Fortier (Crédit: Antoine Caron)

Paul-André Fortier (Crédit: Antoine Caron)

Encore au stade embryonnaire, le travail entourant Solo pour Fabien a tout de même permis une rencontre inspirante entre deux artistes pour autant de générations. «On voit ce que le mouvement va vouloir dire. Je ne pense pas qu’on puisse tout de suite s’arrêter à une thématique, confie Fabien Piché. C’était d’une simplicité le travail qu’on faisait en studio, c’était influencé par les lieux. C’était un travail axé sur la danse, le mouvement, la présence. Précis mais très simple.»

Le projet est «né d’une envie de [Paul-André Fortier] de travailler avec l’artiste et de lui offrir la possibilité de le danser quand il le souhaite.» Paul-André Fortier amène depuis plus de 40 ans sa contribution à la danse contemporaine comme chorégraphe, interprète et pédagogue.

Quant à Fabien, qu’on aura l’occasion de voir dans Le Cri des méduses d’Alan Lake, prochainement, il se construit encore en tant qu’interprète. «C’était la première fois que je travaillais en solo, c’est un peu intimidant et très stimulant en même temps. Pour moi c’est tout un honneur, déclare-t-il. C’est sûr qu’il y a une notion de transmission de son expérience et de sa vision et c’est très stimulant comme danseur d’avoir accès à ça.»

Lisez l’entrevue de Rose Carine Henriquez, dans la section scène de Voir.ca, le 27 févrie 2018.

Publié dans , | Marqué avec , | Laisser un commentaire