Corps Accords : Gratter la pénombre

Publié le 7 février 2019 par Marie-Hélène Julien

Notre directrice et programmatrice Marie-Hélène vous propose une sélection de deux vins – un blanc, un rouge – pour accompagner les représentations de Gratter la pénombre. Les vins du Corps Accords seront disponibles sur place avant et après les représentations (argent comptant seulement).

IMG_8032

 

Marqués de Cáceres, Excellens Cuvée Especial, Espagne

Rioja Alta, Espagne, 2014, 14 degrés d’alcool, 750 ml.

Cuvé issue des raisins de vignes âgées de 20 à 35 ans. Il s’agit d’un assemblage de baies de Tempranillo à 100%, récoltées sur des vignes en haute altitude (600 m) de même qu’en plus basse altitude (400 m) qui offre tout un éventail de caractéristiques olfactives et gustatives qui témoignent de la région d’origine, la Rioja Alta. Le sol argileux et calcaire donne du corps au vin et le climat plutôt doux, mais aux saisons marquées, en fait un vin élégant et structuré.

Excellens Cuvée Especial présente un nez de fruits noirs où domine le cassis, doublé de notes légères de réglisse et d’un soupçon d’épices douces, le tout supporté par un léger accent boisé, conféré par son passage de 14 mois en barrique de chêne carbonisée de niveau moyen.

Au palais, fruits rouges à profusion (framboises et fraises) sur fond d’accents terreux et animal, supplantés de tanins généreux, mais bien intégrés, avec une finale qui s’allonge en laissant des notes de sous-bois dans son sillage.

J’ai choisi ce vin car…

  • Les notes de terre, d’épices et de bois et le côté animal en bouche rappellent la matière brute travaillée par le chorégraphe. Au fil des œuvres, on a souvent vu les interprètes dirigés par Alan Lake danser dans des montagnes de terre noire, manipuler et être immobilisés dans des matières végétales, et évoluer avec des objets inusités faits de matière synthétique. Il y a autant de matière dans ce vin que dans les spectacles d’Alan Lake!
  • Les fruits rouges présents en bouche et l’élégance du vin sont pour moi en lien direct avec la beauté, même sombre, que présente les images, bien que frappantes, du spectacle.
  • L’aspect structuré du vin s’apparente à la démarche de création du chorégraphe. En buvant le vin, on reconnaît sa colonne vertébrale, on est témoin du développement de ses caractéristiques gustatives, on remarque sa persistance en bouche et sa finale, raffinée, qui clôt chacune des gorgées prises. Il y a donc un processus. La démarche d’Alan Lake est également structurée : La troupe investit un lieu, fait une recherche exhaustive de matériel (matière et gestuelle), un film naît, puis ensuite on remodèle pour la scène le matériel plastique et gestuel qui a été créé.

 

Jaszbery Chapel Hill, Torley Jaszbery Riesling, Hongrie

Etyek-Buda, Hongrie, 2015, 12 degrés d’alcool, 750 ml.

La vigne, dans la région d’Etyek-Buda (à une demi-heure de route de Budapest), est plantée sur des plateaux régulièrement balayés par le vent, ponctués de pentes ensoleillées, dont le sol est principalement composé de calcaire étendu sur un sol forestier brun.

Les cépages cultivés, par ordre d’importance, y sont le chardonnay, le sauvignon blanc, le riesling, le pinot gris et le riesling italien. Nous sommes ici en présence d’un vin de riesling à 100%.

Le bouquet met de l’avant des notes florales, suivies de près par le caillou mouillé et la fraîcheur du citron.

Au palais, une vive attaque témoigne d’une acidité affirmée et pave la voie à la pomme, à la poire et à l’abricot frais, accompagnés par des accents minéraux et d’hydrocarbures que l’on rencontre fréquemment dans les vins élaborés à partir de baies de riesling.

J’ai choisi ce vin car…

  • Les arômes de caillou mouillé et d’hydrocarbures font un lien direct avec la matière brute travaillée et modelée par le chorégraphe et éveillent la curiosité et frappent par leur caractère inattendu, tout comme l’utilisation de la matière dans le spectacle.
  • Les notes de citron, évidentes, viennent accompagner les effets visuels qui eux aussi sont appuyés et « mordants »!
  • La beauté plastique du spectacle qui recèle une certaine délicatesse me ramène aux fruits à chair blanche dont les goûts sont subtils et dont la persistance aromatique s’avère délicate.

 

Il est temps de choisir votre verre et de voyager au gré du spectacle et du vin!

Bonne soirée!

Publié dans , | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire