Corps Accords : Singeries

Publié le 8 octobre 2019 par Marie-Hélène Julien

Notre directrice et programmatrice Marie-Hélène vous propose une sélection de deux vins – un blanc, un rouge – pour accompagner les représentations de Singeries. Les vins du Corps Accords seront disponibles sur place avant et après les représentations (argent comptant seulement).

Corps Accord - Singeries

Ambo Nero Provincia di Pavia, IGT, Pinot noir

Lombardie, Italie, 2018, 12,5 degrés d’alcool, 750 ml.

Cuvée issue des raisins de vignes âgées de 10 à 20 ans, à une altitude de 180 mètres, pinot noir à 100%. Après l’égrappage et un passage en presse douce, une macération pré-fermentaire est effectuée à une température de 10 degrés celsius afin de faire ressortir le caractère spécifique du cépage : le côté fruité, la séduisante acidité, les tanins souples. La fermentation dure 7 à 8 jours avant la mise en cuve d’inox. Le vin est mis en bouteille au printemps afin d’en préserver toute la fraîcheur.

Ambo Nero présente un nez de petits fruits où dominent la griotte (présentant un léger côté forêt noire) et la mûre, supportées par de légères notes d’humus de sous-bois et d’un soupçon de cardamome verte.

Au palais, il y a des fruits rouges à profusion (framboise et cerise de France) – avec la sensation qu’ils éclatent sous la dent! – sur fond de violette et d’un léger accent de champignon. Les tanins sont fins, la texture est souple, soyeuse.

J’ai choisi ce vin car…

  • Le caractère souple du vin en fait un rouge réconfortant qui va de pair avec le côté réjouissant du spectacle. Depuis que nous l’avons ajouté à la programmation 19-20, j’appelle affectueusement Singeries le « feel good show » de la saison de La Rotonde. Un spectacle dont la légèreté nous fait voler, le charme nous ravit, l’intelligence nous captive.
  • Le vin est issu à 100% du cépage pinot noir. Comment faire plus simple, direz-vous? Or il n’est pas si aisé de produire un tel vin et d’arriver à un tel résultat. C’est un peu la même chose avec Singeries. La facture du spectacle ne le présente pas comme un exercice complexe, plutôt l’inverse, mais si on est attentif, on aura tôt fait de se rendre compte que les procédés artistiques exploités sur scène ne sont, en fait, pas si simples… C’est là toute la magie de Mandoline Hybride! … Et toute la magie du pinot noir!

 

Pop Art White, IGP

Evia, Grèce, 2017, 12 degrés d’alcool, 750 ml.

Le vignoble Lykos a été fondé en 1991 par Apostolos et Nana Lykos, à Malakondas, à 80 km d’Athènes sur l’île d’Evia, avec le vif désir d’offrir leur propre vin aux clients de leur restaurant qui fonctionnait déjà à plein régime.

Les vignes dont sont issus les raisins qui produisent le Pop Art White sont disséminées à la fois dans les régions du nord et du sud de l’île d’Evia. Il s’agit d’un assemblage de 60% d’arithi et de 40% de malagousia.

La combinaison de longues heures d’ensoleillement en été, du sol de calcaire et des hivers froids favorisent la maturité phénolique des baies et permet d’obtenir des vins à assez haute teneur en alcool, quoi qu’on se trouve ici à 12 degrés et c’est parfait pour ce blanc intrigant.

Le bouquet met de l’avant des notes de lys blanc, de pomme blanche fraîche de saison et de limette, suivies d’un accent végétal rappelant l’asperge verte.

Au palais, l’attaque témoigne d’une acidité vive et pave la voie à la pomme Granny Smith, puis à la lime – très présente, caractéristique de l’arithi, mais plutôt aromatique qu’amère – et au goût de cantaloup. C’est léger, sans toutefois manquer de présence!

J’ai choisi ce vin car…

  • Ce qui est frappant dans le Lykos Pop Art White est son caractère inusité : le floral, le fruité et le végétal qui se côtoient brillamment, qui ensemble forment un tout cohérent et surprenant! C’est la même chose avec Singeries : dès qu’on entre dans la salle de spectacle, on aperçoit un plancher de danse jonché d’objets de toutes sortes (des vêtements, de la vaisselle, des figurines), des éléments d’un quotidien ordinaire, comme des stores qui habillent des fenêtres, des écrans de télévision… À première vue, tout ce bric-à-brac nous plonge dans un certain état d’instabilité, suscite maintes questions, jusqu’à ce que la danse crée la connexion entre les accessoires et les interprètes et entre les interprètes et le public. Inusité et tellement équilibré à la fois!
  • Je pense aussi à la prise de risque. Au même titre que le vigneron qui a élaboré ce vin qui n’est pas, de prime abord, un vin blanc qui va plaire à tous de manière inconditionnelle, mais qui au final, donne tout de même ce résultat, les chorégraphes et interprètes ont créé ce spectacle avec leur force créatrice propre, entremêlant des univers changeants truffés d’effets de distanciation, et en définitive, ça marche! Le grand public est ravi!

 

Il est temps de choisir votre verre et de voyager au gré du spectacle et du vin!

Bonne soirée!

Publié dans , | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire