Tentacle Tribe en résidence offerte par La Rotonde

Publié le 11 septembre 2020 par Laurence Bégin

DSC08272

Emmanuelle LêPhan
Tentacle Tribe
En résidence offerte par La Rotonde
Du 19 au 28 août 2020
À la Maison pour la danse

Du 19 au 28 août 2020, la chorégraphe Emmanuelle LêPhan (Tentacle Tribe) et son équipe ont pu profiter d’une résidence dans le studio D de la Maison pour la danse grâce à un soutien de La Rotonde. Après avoir débuté la création de Miroir Boudoir à l’extérieur dans différents parcs de Québec, les artistes se sont retrouvés en studio afin d’intégrer la scénographie et les lumières au mouvement.

À propos de Miroir Boudoir

Inspiré par l’architecture et la géométrie que créent un miroir, ce premier projet à Québec est parti d’un design scénographique spécifique. J’ai voulu explorer les possibilités et les illusions qui pouvaient naître d’une telle scénographie en lien avec l’esthétique de mon écriture chorégraphique Tentacle Tribe. Ce fut un superbe trois mois d’exploration, de recherche et d’entraînement avec une équipe généreuse et extrêmement talentueuse. – Emmanuelle LêPhan

Chorégraphie : Emmanuelle LêPhan, en collaboration avec les interprètes
Interprétation : Rodrigo Alvarenga, Victoria Côté, Gabriel Jobin, Mélissa Martin
Scénographie : Charles Cormier
Lumières : Caroline Ross

À propos d’Emmanuelle LêPhan

Originaire d’Ottawa, Emmanuelle recherche son style de hip-hop contemporain propre à elle, à partir de son expérience en danses urbaines en parallèle avec ses études en danse contemporaine.

Depuis 1999, par le biais de son alias b-girl Cleopatra, elle se distingue sur le plan international en compétitionnant et jugeant dans les catégories breakdance et all-style avec son groupe de b-girls Legendary Crew. Elle est aussi mise en vedette dans plusieurs video clips de musique, courts métrage de danse, publicités ainsi que pour des événements spéciaux du Cirque du Soleil et du Cirque Éloize. Après avoir obtenu son baccalauréat en 2003 en danse contemporaine à l’Université Concordia, elle cofonde Solid State Breakdance Collective et danse pour Rubberbandance Group. En 2005, Emmanuelle est recrutée par le Cirque Du Soleil pour la création The Beatles Love et avec qui elle joue pour deux ans à Las Vegas. En 2009, elle fait partie de la nouvelle création du Cirque Eloize ID avec qui elle tourne pour plusieurs années. Emmanuelle retourne ensuite danser avec Rubberbandance avec la production Gravity of Center, ainsi que les compagnies canadiennes Bboyizm et Out Innerspace Dance Theatre.

En 2012, elle co-fonde Tentacle Tribe avec le chorégraphe suédois Elon Höglund avec qui elle crée plusieurs pièces. Entre autres: Nobody Likes a Pixelated Squid, Fractals of You, Threesixnine et Ghost, présentées dans plus de 70 villes internationales. Elle crée un trio féminin Origami Mami en 2017, qui est ensuite adapté en court métrage produit par Télé-Québec intitulé Mami Origami. Une commande d’oeuvre en Norvège la pousse à créer ses propres pièces, celle-ci un sextuor sur six des meilleurs danseurs urbains de Oslo. Une seconde oeuvre est créée sur six danseurs urbains montréalais pour le Festival 100Lux en 2019. Aujourd’hui Emmanuelle se consacre entièrement à Tentacle Tribe en tant que directrice artistique et gérante administrative.

DSC07856

DSC07898

Miroir Boudoir, Tentacle Tribe

Photos : Chloé Delorme – Maison pour la danse / Sur les photos : Rodrigo Alvarenga, Victoria Côté, Gabriel Jobin, Mélissa Martin

Publié dans , | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire