Corps Accord : Ce que le jour doit à la nuit

Publié le 2 décembre 2020 par Marie-Hélène Julien

Ce n’est pas parce qu’on n’est pas en salle qu’on ne peut pas profiter d’un accord vin et spectacle!

Notre directrice et programmatrice Marie-Hélène vous propose un vin spécialement sélectionné pour accompagner la webdiffusion de Ce que le jour doit à la nuit de la Compagnie Hervé Koubi. Un vin disponible en SAQ, à déguster dans le confort de votre salon!

Corps accord

Bachelder Les Villages, VQA, gamay noir

Péninsule du Niagara, 2018, 12,5 degrés d’alcool, 750 ml, code SAQ 14555411

Cuvée issue des raisins de vieilles vignes plantées sur les sols clacaires de la Péninsule du Niagara, gamay noir à 100%.

Bachelder Les Villages gamay noir présente un nez de baies rouges et de prune supporté par des épices douces, parmi lesquelles le poivre long et un subtil accent floral sur la pivoine, sur fond de très légères notes animales.

Au palais, framboise et cerise de France fraîches pavent la voie à une structure plutôt inattendue. La robe du vin, plutôt pâle, laissait pourtant présager un caractère léger, une faible intensité. Il en est tout autre! Poivre long et macis sont au rendez-vous, et laissent dans leur sillage une délicate note d’humus des sous-bois et de fins tanins, convoquant chaleur séduisante et fraîcheur saisissante. Un vin vivifiant animé de contrastes qui lui permettent de révéler son authenticité.

D’où je pars, où je vais, quel sera mon chemin… J’ai probablement gardé ce goût indicible de laisser la trace du geste artistique doublé d’une préoccupation qui me tient à cœur, le rapport au temps. – Hervé Koubi

J’ai choisi ce vin car…

  • Les démarches respectives du chorégraphe Hervé Koubi et du vigneron Thomas Bachelder partagent des liens qu’il est, pour moi, passionnant de relever. Lorsque j’ai lu les paroles de Koubi copiées ci-haut, pensant à son travail artistique et scientifique – il est docteur en pharmacie en plus d’être chorégraphe – et songeant à l’accord que je souhaitais faire de son spectacle avec un vin, j’ai eu l’image de Thomas Bachelder, que j’ai entendu quelquefois rapporter des paroles similaires en parlant de vinification et de notion de terroir.
  • Vous savez peut-être que des vins peuvent être issus d’assemblages de divers cépages qui sont cultivés sur différents sols, ce qui participe, entre autres, à la création de leur personnalité. Koubi accorde une importance marquée à ses origines. Bachelder, lorsqu’il parle de vin, fait la même chose : il utilise souvent le terme anglophone “somewhereness”*, afin de noter que le vin est un reflet du terroir dont il est issu, de son lieu géographique, du climat qui y prévaut, de l’enchaînement des saisons, et des méthodes selon lesquelles il est produit. Donc de ses origines.
  • Koubi, en développant sa signature chorégraphique, s’est mis à explorer le métissage des styles de danse et cela a teinté sa pratique de manière importante. Il emprunte maintenant à de nombreux styles afin de créer sa danse, sa gestuelle qui laissera sa trace dans l’univers chorégraphique. Bachelder en fait autant en sélectionnant les raisins de divers terroirs et en les mariant pour créer des vins qui expriment l’essence qui les a vus naître. Ajoutez à cela le savoir-faire de Bachelder, le soin et l’attention particuliers qu’il y met, et vous obtiendrez la signature Bachelder.
  • Enfin, tout comme le soleil ardent du jour en Algérie laissera bientôt sa place à la nuit fraîche, dans un cycle qui se répétera à l’infini, la chaleur des épices dans le vin s’adoucira pour laisser l’intense fraîcheur du vin s’exprimer et qui n’est pas étrangère à son acidité vive. Koubi dit que Ce que le jour doit à la nuit se situe au moment même où ses parents ont tout laissé derrière en Algérie pour émigrer en France. J’y perçois toute la vulnérabilité d’un nouveau départ. C’est bien connu que lorsque le jour s’évapore et que la nuit tombe, une certaine vulnérabilité émerge, et parfois grandit…

Il ne me reste qu’à vous souhaiter bon spectacle! Et bonne dégustation!

Signature Marie-Hélène Julien

 

 

Directrice et programmatrice (et sommelière en résidence…!)

* Somewhereness renvoie aussi à un groupe de vignerons établis à Niagara qui travaillent sur de petites parcelles, adoptent des méthodes de travail durables, responsables, afin de donner des vins qui titillent tous nos sens à chaque gorgée.

Publié dans , | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire