La Rotonde
Bach : le mal nécessaire

Bach : le mal nécessaire

06 décembre 2013

Article de Ianis Delpla, publié sur Info-culture.biz, le 29 novembre 2013

Bach : le mal nécessaire par Ianis Delpla«Bach : le mal nécessaire est un spectacle de danse contemporaine du chorégraphe Mario Veillette qui regroupe sept danseurs sur scène. Le chorégraphe explore la gestuelle des corps autour de la musique de Bach retravaillée avec les créations sonores du musicien Erik D’Orion, également présent hier soir pour la première dans une salle qui affichait complet. Les éclairages soignés mettaient également parfaitement en valeur les performances des danseurs.

La lumière s’allume sur deux personnes : l’une est debout, la main posée sur l’autre, assise. Dans ce tableau calme et pour l’instant paisible, un air de Bach commence à se faire entendre mais laisse vite la place à des mélodies plus syncopées. La ronde des danseurs commence. Bach : le mal nécessaire est un spectacle riche et foisonnant sur la comédie humaine. Les danseurs, dont les corps sont souvent malmenés et bousculés, expriment la complexité des sentiments humains et des travers de nos sociétés : calomnie, haine, vengeance, lâcheté, violence,… sur fond de rythmes mécaniques et parfois angoissants. Ils répètent régulièrement une séquence où une course folle s’engage autour de la scène, jusqu’à l’épuisement, symboles d’un monde qui ne s’arrête jamais de tourner, laissant parfois certains sur le côté, relevés par d’autres, feignant de s’arrêter de tourner pour mieux repartir de plus belle. Les artistes se font parfois aussi choristes, chanteurs d’opéra ou acteurs comiques. Leur danse mécanique, robotisée se transforme ensuite en une danse souple, gracieuse. Le spectacle se termine alors sur une note plus lyrique, la musique de Bach résonne à nouveau et les danseurs entament une chorégraphie comme pour mieux se retrouver après tant de déchirements.

Pour reprendre la phrase de Cioran : « Bach est la seule chose qui vous donne l’impression que l’univers n’est pas raté. Tout y est profond, réel, sans théâtre… »

La pièce, d’une durée de 60 minutes environ, est présentée à la salle Multi de Méduse, 591, rue De Saint-Vallier Est, tous les soirs à 20h jusqu’au 30 novembre.»

Pour plus de photos, allez voir sur la galerie: https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157638168576436/

Source: Info-culture.biz, Ianis Delpla