La Rotonde
EMMAC TERRE MARINE : SE LAISSER BERCER, par Michelle Chanonat, Jeu

EMMAC TERRE MARINE : SE LAISSER BERCER, par Michelle Chanonat, Jeu

Un article à propos d’Emmac Terre marine que La Rotonde accueillera avec Les Gros Becs dès le 17 novembre.

Emmac Terre Marine par Frédérick Duchesne

Photo : Frédérick Duchesne

Dans le conte inuit de La Femme squelette, une jeune fille est précipitée dans la mer suite à la mort de son père, puis remontée à la surface par un pêcheur qui lui redonne vie. «Ton monde s’écroule. Maintenant, il te faut traverser le désert qui s’étend entre les bras de ton père et celui de ton premier amoureux.»

Danseuse, artiste visuelle, marionnettiste, peintre, Emmanuelle Calvé a mené depuis 2011 un long travail de recherche pour la conception d’Emmac Terre marine. Alors qu’elle est en démarche de création, elle est frappée par la mort et confrontée au deuil. Inspirée par La Femme squelette, elle choisit de raconter l’histoire d’une jeune femme qui émerge, qui revient à la vie après avoir plongé au plus profond d’elle-même et affronté ses démons intérieurs.

C’est en se rapprochant de la nature et en observant les animaux qu’elle va peu à peu apprivoiser le cycle de la vie, qui passe par la mort. Une évidence qu’on oublie en déniant la seule certitude de l’existence. Mourir à soi pour renaître est le principe même du rite de passage, faire le deuil d’un état pour accéder à un autre état, parfois dans la souffrance.

Habile à provoquer les rencontres, Emmanuelle Calvé a réuni autour d’elle des artistes et des artisans pour qui l’amour et l’espoir ne sont pas de vains mots. Et on le ressent fortement tout au long du spectacle. «Tout ce que l’on souhaite en silence est dans l’immensité du désir.»

[…]

Faisant une large place à l’imaginaire du spectateur, ce spectacle mûri, poétique et sensible, procure une réelle sensation de bonheur, comme un rêve éveillé, un moment suspendu, une méditation spirituelle… Quelques instants de beauté dans un monde qui en a bien besoin, quelques minutes de poésie pour oublier le brouhaha stérile: Emmac Terre marine est un spectacle qui fait du bien à l’âme.

«Un trésor n’existe que si quelqu’un le cherche.» Ne cherchez plus, il est là.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

Source: JeuMichelle Chanonat