La Rotonde
Fr
Fr
(Very) Gently Crumbling
(Very) Gently Crumbling
(Very) Gently Crumbling

(Very) Gently Crumbling

Saison 2016-2017
27, 28 avril 2017, 2h
50 minutes
Prévente : $ 30 Aîné / Étudiant : $ 35 Général : $ 42
4 artistes sur scène Discussion avec les artistes après la représentation du 27 avril

Habitué des écritures hybrides et collaboratives, Jacques Poulin-Denis nous livre ici une œuvre humaniste, loufoque et dotée d’une vive intelligence. Dans (Very) Gently Crumbling, les pulsions et les états physiques et psychiques de l’humain aux prises avec une société aliénante, bien trop étroite pour ses rêves, sont dévoilés et questionnés avec la délicatesse d’un brise-glace. La plume acérée des textes d’Étienne Lepage, la voix off qui pilote le GPS de notre âme, les quatre personnages féminins troublants: tout se répond dans une esthétique rétrofuturiste originale au service d’une critique clairvoyante et perspicace de nos folies contemporaines. Amateurs d’émotions fortes, absurdes et jubilatoires, (Very) Gently Crumbling saura assouvir votre soif d’expériences déjantées.

En coprésentation avec
Credits
Artistic team
In the media

Chorégraphie : Jacques Poulin-Denis
Interprétation : Sophie Breton, Caroline Gravel, Claudine Hébert, Anne-Marie Jourdenais
Lumières : Alexandre Pilon-Guay
Conception sonore : Jacques Poulin-Denis
Costumes : Veronica Classen
Conseil à la chorégraphie : Jean-François Légaré
Texte : Étienne Lepage
Direction technique : Alexandre Pilon-Guay
Photos : Dominique T. Skoltz

Jacques Poulin-Denis

Jacques
Poulin-Denis

Chorégraphie
Conception sonore
Sophie Breton

Sophie
Breton

Interprétation
Caroline Gravel

Caroline
Gravel

Interprétation
Claudine Hébert

Claudine
Hébert

Interprétation
Anne-Marie Jourdenais

Anne-Marie
Jourdenais

Interprétation
Alexandre Pilon-Guay

Alexandre
Pilon-Guay

Lumières
Direction technique
Jean-François Légaré

Jean-François
Légaré

Consultation artistique
Grand Poney

Grand Poney

Production

Vanessa Bell, notre chroniqueuse danse, nous parle déjà de la dernière présentation de la 20e saison de La Rotonde: Very gently crumbling de Jacques Poulin-Denis.

— Vanessa Bell, CKIA

Le spectacle fascine beaucoup. Il laisse sans doute un peu perplexe sur le moment. Mais il nous habite par la suite. Il s’amène avec soi. Les images restent en tête et occupent l’esprit. Un spectacle étrangement touchant qu’on prend plaisir à revoir dans sa tête bien longtemps après que les feux de la scène se soient éteints.

— Robert Boisclair, Les Enfants du Paradis

(Very) Gently Crumbling met en scène quatre femmes dans un monde futuriste, passant au crible l’effondrement de la civilisation par le biais des corps. Ironie poétique d’une œuvre sobre et galvanisante qui entremêle danse, musique, arts visuels et littérature.

— Nayla Naouafal, Le Devoir

On nous offre, comme sur un plateau d’argent, le privilège de contempler la finesse des mécanismes du corps dans leur état le plus pur.

— Gabrielle Roy, Dfdanse