La Rotonde
  • Accueil
  • Arrière scène
  • F O L D S + Exister encore: deux temps, deux mouvements par Robert Boisclair, Les Enfants du Paradis
F O L D S + Exister encore: deux temps, deux mouvements par Robert Boisclair, Les Enfants du Paradis

F O L D S + Exister encore: deux temps, deux mouvements par Robert Boisclair, Les Enfants du Paradis

À l’issue de la première représentation de notre programme-double constitué de F O L D S de Katia-Marie Germain et et de Exister encore de Maryse Damecour, Robert Boisclair nous propose sa riche critique des deux spectacles.

F O L D S – Photo: Justine Latour

C’est un programme double tout en contraste que propose La Rotonde cette semaine. Deux spectacles, deux temps, deux mouvements.

F O L D S, c’est un jeu d’ombres issu d’une installation interactive qui permet aux trajectoires du corps d’entrer en parfaite symbiose avec les éclairages et les projections vidéographiques. Des mouvements de danse, émanent des auras mystérieuses qui multiplient les danseuses Katia-Marie Germain et Hélène Messier jusqu’à l’infini.
Exister encore est inspiré d’une collecte de 331 mouvements que la chorégraphe et danseuse Maryse Damecour a mis bout à bout. Elle en a fait une étude dansée du mouvement, dynamique et drôle. Deux spectacles, deux mouvements mais une seule étude, celle du corps dans toute sa magnificence.

Deux temps, deux mouvements

Deux spectacles forts contrastés que ce programme double qu’offre La Rotonde. La première partie, F O L D S, propose un univers feutré et tout en douceur. Le spectacle débute dans une noirceur quasi-totale alors qu’une tête, celle de Katia-Marie Germain, émerge tout doucement. Les contours de cette tête se précise doucement tout en se multipliant. Les jeux vidéographiques se multiplient tout au long de ce spectacle où les mouvements sont décomposés et posés dans un doucereux ralenti.

Ici pas de préséance de la danse sur la vidéo ou de la vidéo sur la danse mais un heureux amalgame, une bienheureuse symbiose. La transformation vidéographique des mouvements donne de magnifiques numéros des danseuses avec les doubles produits. Une belle farandole où la beauté du corps et la mécanique du mouvement prennent toute la place.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

Source: Les Enfants du ParadisRobert Boisclair.