La Rotonde
Gustavia, le burlesque au féminin, par Chloé Malgras, info-culture.biz

Gustavia, le burlesque au féminin, par Chloé Malgras, info-culture.biz

27 octobre 2014

Gustavia, La Ribot, par Marc Coudrais

Après une première en 2008 à Montpellier en France, et déjà près de 100 représentations plus tard, Gustavia marque l’ouverture de la saison d’automne à la Salle Multi de Méduse à Québec et ce, pour notre plus grand plaisir. Ce spectacle de danse contemporaine d’influence burlesque met en scène ses propres créatrices et auteures, Mathilde Monnier et La Ribot, deux chorégraphes européennes de talent.

Quand Mathilde Monnier et la Ribot entrent en scène, difficile de les différencier. Sveltes toutes deux, vêtues de noir et les cheveux tirés en arrière, on croirait voir deux sœurs jumelles. Leur mine sérieuse est trompeuse car c’est en pleurnichant ensemble et en crescendo que le public va se laisser aller à ses premiers rires, loin d’être les derniers. Deux vraies clownes se dévoilent peu à peu, jouant à qui fera tomber l’autre du fauteuil et le tout entrecoupé de pleurs, spasmes et de réflexions sur la mort. Suite aux pleurs feints, voilà à présent nos deux partenaires de jeu qui dansent, lancent des cris d’animaux et sautent comme des cabris au son de l’orage. Les jeux de lumière mettent en valeur leurs corps musclés qui exécutent des figures de danse techniques et précises. L’élégance reste de mise derrière ces pitreries et grimaces.

Pour la suite de l’article, cliquez ici.

Source: info-culture.biz, Chloé Malgras.