La Rotonde
« Histoire de corps, histoire du monde » – Article paru dans Le Devoir

« Histoire de corps, histoire du monde » – Article paru dans Le Devoir

olivier-dubois_photo_francois-stemmer2

Photo: François Stemmer

Nous sommes les fiers co-présentateurs avec le Grand Théâtre de Québec et Danse Danse de Tragédie, spectacle-événement d’Olivier Dubois va être présenté demain 27 avril en grande première nord-américaine dans la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre. À lire ci-dessous le très éclairant article de Frédérique Doyon dans Le Devoir.

Consacrée à Avignon, portée aux nues par les critiques, mais menacée de censure par la droite française pour sa masse de corps nus mis en scène, Tragédie d’Olivier Dubois cherche à procurer un sentiment d’humanité.

« Naître humain ne fait pas notre humanité et c’est là notre tragédie. » Le constat du chorégraphe et désormais directeur du Ballet du Nord/CCN, Olivier Dubois, l’amène à créer, en 2012 au Festival d’Avignon, Tragédie, une pièce pour 18 danseurs flambant nus articulée autour de la marche comme figure première de l’humanité.

« Le pas, c’est la bascule de l’inné à l’acquis, de l’instinct à la raison, c’est le corps redressé, c’est la connaissance, la décision prise », explique l’artiste rencontré à Montréal à l’automne. Pour construire sa pièce, Olivier Dubois s’est penché sur l’évolution du chœur dans la tragédie grecque. « Ça va du parados, de la marche à travers des épisodes de péripéties, jusqu’à la catharsis et l’exode qui est la course. » Il fait aussi clin d’oeil à la tragédie française en optant pour 12 pas, le rythme de l’alexandrin.

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici!

Source: Le Devoir, Frédérique Doyon.