La Rotonde
José Navas: danser sa vie par Luc Boulanger, La Presse

José Navas: danser sa vie par Luc Boulanger, La Presse

Il y a un an, José Navas allait présenter Rites à Montréal. Dans quelques jours, il sera à Québec et nous avons vraiment hâte de présenter cette oeuvre magistrale. Voici un article paru à l’occasion de sa présentation à Danse Danse l’année dernière.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Pour ses 30 ans de carrière et les 20 ans de sa compagnie, José Navas s’offre le cadeau (et le défi) d’interpréter quatre solos dans un même spectacle. Avec Rites, le chorégraphe et danseur illustre son parcours sur scène, tout en souhaitant inspirer de jeunes solistes à prendre le même chemin.

Le studio de José Navas est un bel écrin lumineux au coeur de la ville où le danseur répète dans la solitude de la création. Pour le trouver entre les immeubles de la rue Sainte-Catherine, on ne doit pas être distrait. Le journaliste a fait au moins trois fois le tour du pâté de maisons avant de repérer l’adresse du lieu où Navas s’est installé avec sa compagnie Flak, dont il fête le 20e anniversaire.

À l’intérieur, en costume de scène, Navas exécute pour le photographe de La Presse des extraits du Sacre du printemps d’Igor Stravinski, l’un des solos qu’il présente à compter de mercredi dans le cadre de Danse Danse. En plus du Sacre, l’interprète fera trois autres courts solos, sur des musiques de Schubert, Dvorak et Nina Simone.

«Danse minimaliste chargée comme une bombe qui vibre des forces de la nature […] comme si Navas dansait à en mourir», a-t-on écrit de son Sacre créé à Bruges en 2013. «Je trouve intéressant de me concentrer sur la notion de sacrifice du Sacre du printemps, explique le chorégraphe, d’autant qu’il m’arrive parfois de dépasser mes limites au nom de l’art.»

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.

Source: Luc Boulanger, La Presse.