La Rotonde
LOUISE LECAVALIER : VISITER DIFFÉRENTES PARTIES DE SOI

LOUISE LECAVALIER : VISITER DIFFÉRENTES PARTIES DE SOI

[…] Mille Batailles est issue d’un élan différent. Louise Lecavalier a laissé de côté ses «vieilles peurs de danseurs», soit celles de s’observer en vidéo. «J’aurais dû apprendre avec les années qu’on se trouve moche cinq minutes puis on s’habitue à se regarder.» L’utilisation de cet outil lui aura permis de développer une nouvelle perspective et de créer une œuvre plus graphique: «En répétition, je me filmais de loin, donc je me percevais comme un personnage qui se promenait dans l’espace, dans un cadre.»

battleground_mille_batailles_cornellier7Photo : André Cornellier

Ce sont des images des films japonais du dessinateur et réalisateur Hayao Miyazaki qui ont d’abord habité son esprit avant même que le Chevalier inexistant d’Italo Calvino ne lui serve de moteur créatif. Louise Lecavalier souhaitait s’éloigner des émotions et des déchirements réels souvent exprimés en danse contemporaine: «J’ai voulu voir le personnage de façon abstraite. Un personnage qui se bat, mais pour des combats plus métaphoriques.»[…]

 

Lisez la critique d’Alessandra Rigano dans le VOIR du 28 février 2017, en vue des représentation à venir les 12 et 13 décembre à la Salle Octave Crémazie du Grand Théâtre de Québec!