La Rotonde
Le mal nécessaire: Bach, de gré ou de force

Le mal nécessaire: Bach, de gré ou de force

06 décembre 2013

Article de Richard Boisvert, publié dans Le Soleil, le vendredi 29 novembre 2013

Bach : le mal nécessaire, photo de Steve Deschênes«(Québec) Avec sa pièce Bach : le mal nécessaire, le chorégraphe de Québec Mario Veillette prétend vouloir toucher tous les publics, les profanes comme les initiés, par l’entremise de la musique de Jean-Sébastien Bach. D’une certaine manière, il y est parvenu. À la sortie de la représentation, à salle Multi jeudi soir, un peu tout le monde fredonnait le même fragment de la cantate 95.

«Ach, schlage doch bald; Ach, schlage doch bald; Ach, schlage doch bald.» Il faut dire qu’on s’est arrangé pour nous le faire entrer dans le coco, ce bout de cantate. Les danseurs l’ont répété comme un mantra pendant les sept dernières mesures du spectacle. Je n’exagère même pas.

Il y avait toutes sortes de musiques dans cette soirée exploratoire, notamment de véritables extraits de la Cantate 82 et du Magnificat, ainsi que deux accords de clavecin qu’on a fait tourner en boucle pendant trois minutes et demie.

On a eu droit à de la course à pied et à obstacles, à des combats de boxe en temps réel et au ralenti, à des culbutes, à des grimaces, à des jappements, à du papier froissé, à des petits jeux sadiques étranges, sans oublier cette plage interminable où, sur un fond sonore informe, les sept danseurs, tassés au centre de la scène, mimaient le mouvement des algues au fond de la mer.

Il y a eu aussi un peu de danse, de la belle danse même, un passage très gracieux durant lequel les danseurs, tout de noir vêtus, se sont lancés dans une sorte de tourbillon organique.»

***

Bach : Le mal nécessaire

Chorégraphie : Mario Veillette

Avec Josiane Bernier, Maryse Damecour, Ariane Dubé-Lavigne, Amélie Gagnon, Annie Gagnon, Isabelle Gagnon, Fabien Piché.

Musique : J-.S. Bach, Érick D’Orion.

Jeudi soir à la salle Multi de Méduse. Présenté de nouveau vendredi et samedi à 20 h.

Source: Le Soleil, Richard Boisvert