La Rotonde
Mécaniques nocturnes: noire machine, par Robert Boisclair

Mécaniques nocturnes: noire machine, par Robert Boisclair

AnnePlamondon_02032017_166 ©Michael Slobodian

 

La danseuse et chorégraphe Anne Plamondon offre une belle mécanique du mouvement baigné dans un univers aussi noire que la nuit. Le geste coule et s’exprime. Il est mystérieux et expressif.

[ … ] Noire machine

Mécaniques nocturnes est une machine bien rodée. Dans une ambiance qui s’apparente au crépuscule, elle multiplie les gestes et les mouvements exprimant le changement, la transformation. L’évolution de la vie. Nous ne sommes pas aujourd’hui ce que nous serons demain. Et celui ou celle que nous sommes en ce moment n’est pas identique à l’humain de la veille.

Dans un décor composé d’une barre de ballet et d’une structure métallique, Anne Plamondon fait corps avec ces objets. S’y colle. La structure et la barre deviennent de véritables partenaires. Un magnifique écrin chorégraphique. À la fois fragile et costaud. Représentation d’un monde en transformation, en changement? D’un monde qui se construit, sans doute. Le changement encore une fois est au coeur du spectacle.

La gestuelle d’Anne Plamondon est faite de contrastes. Elle oscille de l’infiniment petit aux mouvements amples. Elle est précise ou saccadée, lente ou rapide. Malheureusement, il y manque une dose d’émotion. Si le spectacle est techniquement magnifique et que l’on admire le travail physique de l’artiste, une certaine lourdeur s’y glisse créant un détachement chez le spectateur. [ … ]


Crédit photo: Michael Slobodian

Lisez la critique de Robert Boisclair sur le blogue Les Enfants du paradis, 7 décembre 2017, ici.

Écoutez la baladodiffusion de son entrevue du 4 décembre 2017 avec Anne Plamondon, vers 17h45, ici.