La Rotonde
monumental, un classique contemporain par Mario Cloutier, La Presse

monumental, un classique contemporain par Mario Cloutier, La Presse

Dans une semaine exactement, nous accueillerons The Holy Body Tattoo pour une unique représentation de monumental avec Godspeed You! Black Emperor. Une coprésentation avec le Grand Théâtre de Québec.

Les deux créateurs de monumental, les chorégraphes Noam Gagnon et Dana Gingras. Photo: Catherine Lefebvre.

Les deux créateurs de monumental, les chorégraphes Noam Gagnon et Dana Gingras.
Photo: Catherine Lefebvre.

Le spectacle monumental, résultat d’une alliance entre la défunte troupe de danse Holy Body Tattoo et le groupe montréalais Godspeed You ! Black Emperor, revient sur scène.

Véritable classique de la danse contemporaine,monumental repart en tournée mondiale 10 ans après sa création. La pièce avait connu un succès critique et populaire à l’époque, mais il a fallu 10 ans aux producteurs pour trouver le soutien et le financement nécessaires afin de continuer l’aventure.

Les deux créateurs de monumental, les chorégraphes Dana Gingras et Noam Gagnon, en sont ravis.

«À l’époque, la production aurait dû continuer, mais ce n’était pas possible. Les producteurs ont travaillé pendant cinq ans rien que pour organiser cette nouvelle tournée qui peut s’arrimer à l’horaire fort chargé du groupe Godspeed», résume Noam Gagnon, qui dirige maintenant à Vancouver sa troupe Vision impure.

Dana Gingras, pour sa part, a créé la compagnie Animals of distinction, ici à Montréal.

«La pièce monumental représente un compendium de tout ce que l’on a fait avec Holy Body Tattoo. Quand je revois des vidéos de 2006, je me dis: « Wow on a fait tout ça! » Et probablement que le moment parfait pour présenter cette oeuvre, c’est maintenant!»

La chorégraphie monumental traite de la perte de l’innocence, de l’abandon de la foi et des idéaux, de l’individuel versus le collectif. D’un monde en pleine course, haletant, névrotique.

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.

Source: La PresseMario Cloutier.