Ce que le jour doit à la nuit


Réserver des billets

Web diffusion

Hervé Koubi
Compagnie Hervé Koubi
France

Douze artistes sur scène


2 au 9 décembre 2020
84 minutes

En achetant un billet vous obtiendrez un lien unique donnant accès à la webdiffusion entre le 2 et le 9 décembre 2020 à l'heure de votre choix.
Disponible au Canada seulement.
En ligne

Solo : 15
Duo/famille : 25


Un spectacle magnétique dont la force, la virtuosité et la sensualité captivent et emportent loin, très loin…

Dans une chorégraphie de haute voltige, 12 danseurs algériens et burkinabé aux capacités époustouflantes, s’élancent, sautent, volent, virevoltent sur des musiques sacrées d’Orient et d’Occident.

La révélation tardive de ses origines a mené le chorégraphe français Hervé Koubi aux sources de sa propre histoire, en Algérie, le pays de ses ancêtres. S’inspirant de Ce que le jour doit à la nuit, un roman de l’auteur algérien Yasmina Khadra, Koubi communique à ses danseurs, ses « frères retrouvés », ce moment magique où ce que l’on sait abstraitement s’incarne physiquement.

Alors que les danseurs entrelacent des mouvements de hip hop, de capoeïra, de danse africaine et contemporaine sur une trame sonore qui met en écho le joueur de oud Hamza El Din, Jean-Sébastien Bach et la musique soufie, se crée un monde unique, où l’Orient et l’Occident ne font qu’un.

Une expérience initiatique, un voyage envoûtant !

 

Programme détaillé de la webdiffusion

Introduction
Entrevue avec le chorégraphe Hervé Koubi et les danseurs Fayçal Hamlat et Issa Sanou, qui nous parlent de leur expérience de cette création. Une production de Filigranes Archives (8 minutes).

Film
Ce que le jour doit à la nuit (61 minutes)

Capsule documentaire
Cette capsule documentaire donne la parole à des chorégraphes du Québec ayant porté sur les scènes contemporaines des styles issus du street dance, dans des approches pures, hybrides ou métissés. Avec les témoignages de Handy « MonstaPop » Yacinthe, Alexandra « Spicey » Landé, Vladimir « 7Starr » Laurore, Ismaël Mouaraki, Axelle Munezero, Victor Quijada, Sovann Rochon-Prom Tep et Yvon Soglo alias « Crazy Smooth ». Une production de Filigranes Archives (15 minutes).