Événement passé

Tragédie




Hors série

Compagnie Olivier Dubois / Paris / 18 artistes sur scène



Faire l’expérience d’une humanité aveuglante, éblouissante… assourdissante. Ne plus distinguer les corps pour qu’affleurent de ces masses en mouvement, des élans archaïques. Avec Tragédie, Olivier Dubois nous propulse dans une « sensation du monde » plus que dans une pièce chorégraphique. Le simple fait d’être homme ne fait pas Humanité, voilà la tragédie de notre existence. Car ce n’est que d’entre les corps, d’entre les pressions telluriques nées du pas de chacun et de par nos engagements conscients et volontaires que surgira cette humanité.

Surexposés dans leur nudité, pour mieux incarner cette évidente variation anatomique, neuf femmes et neuf hommes proposent un état de corps originel, une sollicitation de leur genre humain débarrassé des troubles historiques, sociologiques, psychologiques… et laissent transcender in fine un chœur tel un chant/corps glorieux.

Marcher, être redressés, faire face, tout d’abord par des allers et retours incessants – péripéties d’un mouvement – puis par un martèlement du sol, et ainsi refaire du pas le geste fondamental de leur volonté.

Tout comme avec Révolution, Olivier Dubois signe là une pièce manifeste, obsessionnelle, voire hypnotique, où dans un mouvement de sac et de ressac, ces femmes et ces hommes se fondent, disparaissent; le frottement de leurs engagements crée le fracas. Une faille s’ouvre et laisse entrevoir, dans ce tumulte tellurique, la précieuse transcendance d’une communauté humaine.

« Par le chant et la danse, l’homme manifeste son appartenance à une communauté supérieure : il a désappris de marcher et de parler et, dansant, il est sur le point de s’envoler dans les airs. Ses gestes disent son ensorcellement.» La naissance de la tragédie, Nietzsche

« Le chorégraphe raconte dans une fulgurante Tragédie comment l’humanité vient aux hommes. » Libération, Paris, France

« Un uppercut esthétique et émotionnel. » Le Monde, Paris, France

www.olivierdubois.org