La Rotonde
The Tempest Replica: songe d’une nuit d’orage – Le Soleil

The Tempest Replica: songe d’une nuit d’orage – Le Soleil

30 mai 2014

Article d’Isabelle Houde paru dans Le Soleil, le 30 mai 2014

860938-cette-relecture-plutot-sombre-oeuvre

(Québec) The Tempest Replica est à peine commencé que les éléments se déchaînent. Derrière un grand voile diaphane, sous les éclairages violents et intermittents, des corps sans visages, complètement blancs, sont secoués d’un bout à l’autre de la scène.

Le spectacle de Crystal Pite et de sa compagnie Kidd Pivot commence comme un coup de tonnerre, c’est le cas de le dire. La chorégraphe vancouvéroise a décidé de réinterpréter à sa façon, en deux temps, la célèbre oeuvre de Shakespeare.

En première partie, on nous offre un résumé succinct de la trame narrative, alors que Prospero, en bon magicien, semble contrôler comme des marionnettes ces humanoïdes masqués, blancs de la tête aux pieds. L’effet est superbe. À l’aide de quelques minimes indications projetées sur le grand écran en fond de scène, l’histoire de The Tempest nous est racontée en bribes, dans une suite de tableaux formant une fable hors du temps. Seule dissonance : cette drôle d’apparition du visage sans masque d’Ariel (ici une femme), l’esprit qui obéit à Prospero, dans une projection vidéo criarde qui détonne franchement avec l’esthétique générale.

Pour la suite de l’article, cliquez ici.

Source: La presse.ca.