La Rotonde
Vital Few: prodigieux moutons noirs par Catherine Genest, Voir

Vital Few: prodigieux moutons noirs par Catherine Genest, Voir

À l’occasion de la venue de Company 605 à Québec, Catherine Genest s’est entretenue avec le co-directeur artistique, chorégraphe et interprète de Vital Few:  Josh Gelley.

Company 605, The Banff Centre, Dance, 2016

Company 605, The Banff Centre, Dance, 2016. Photo: Rita Taylor.

Un vent de l’Ouest continue de souffler sur Québec. Deux semaines après le Monumental spectacle de Dana Gingras, les Vancouvérois de Company 605 investissent le complexe de la Coop Méduse pour présenter Vital Few.

Il s’agit d’un second passage en ville pour cette compagnie autrefois connue sous le nom de 605 Collective, troupe qui nous avait offert le dynamisant Audible en ces mêmes lieux cinq ans plus tôt, presque jour pour jour. Selon le codirecteur artistique et interprète Josh Martin, le langage chorégraphique du groupe n’a pas subi de changement drastique depuis la dernière demi-décennie. « Les mouvements très physiques sont encore une priorité pour nous, c’est sûr. Ça se déploie juste d’une manière très différente. Dans Audible, on dansait en unisson et avec cette production-ci, on essaie de garder la même intensité, mais en laissant chaque danseur choisir ses propres mouvements. »

Avec cette nouvelle pièce, Martin et sa collègue Lisa Gelley approchent le synchronisme d’une autre façon : tous les gestes des interprètes sont interreliés, interdépendants. L’idée? Former un tout aussi cohérent que possible. « Lors du processus de création, nous avons donné des tâches très spécifiques aux danseurs et leur avons accordé le droit de développer leur propre vocabulaire chorégraphique à travers cette structure. »

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.

Source: VoirCatherine Genest.