La Rotonde
Fr
Fr
Infinity Doughnut
Infinity Doughnut
Infinity Doughnut

Infinity Doughnut

Saison 2017-2018
11, 12 et 13 avril 2018, 20h
65 minutes
Prévente : $ 20 Général : $ 25
4 artistes sur scène Discussion avec les artistes après la représentation du 12 avril

Katie Ward explore de nouvelles formes et modalités de prestation chorégraphique tout en entretenant une esthétique accessible par l’entremise de l’humour, d’une sensibilité pop et d’une physicalité proche de la bande dessinée. Infinity Doughnut se présente comme un système de navigation aveugle et inventif examinant la matière inanimée et humaine. Dans cette expérience immersive sont observés les formes, les espaces et les liens qui se tissent à travers une danse à la fois minimaliste, réactive et vigoureuse. Dans l’exploration spéculative et naïve de ce nouvel univers, les corps se serrent, se compressent, rient, vibrent et errent. Une machine à mouvement sera créée pour transcrire les divagations de l’esprit. En mettant la rencontre au coeur de son travail, la chorégraphe convie interprètes et spectateurs à une performance où chacun est invité à céder à la spontanéité pour apprécier le changement généré par les différentes interconnexions à l’œuvre.

En partenariat avec
Credits
Artistic team
In the media
La parole au public

Chorégraphie : Katie Ward
Interprétation : Dany Desjardins, Audrée Juteau, Patrick Lamothe, Peter Trosztmer
Dramaturgie : k.g. Guttman
Son : Michael Feuerstack
Lumières : Paul Chambers
Costumes : Katie Ward
Conseil artistique : Kathy Casey
Photos : Svetla Atanasova

Katie Ward

Katie
Ward

Chorégraphie
Costumes
Dany Desjardins

Dany
Desjardins

Interprétation
Audrée Juteau

Audrée
Juteau

Interprétation
Patrick Lamothe

Patrick
Lamothe

Interprétation
Peter Trosztmer

Peter
Trosztmer

Interprétation
k.g. Guttman

k.g.
Guttman

Dramaturgie
Michael Feuerstack

Michael
Feuerstack

Conception sonore
Paul Chambers

Paul
Chambers

Lumières
Kathy Casey

Kathy
Casey

Consultation artistique

Infinity Doughnut est aussi dépaysant que son titre le laisse soupçonner – un esprit ouvert est de mise, de même qu’un certain lâcher-prise afin de renouer avec l’enfant en nous et ainsi trouver quelques repères dans cette performance qui peut facilement être déroutante.

— Sylvie Isabelle, MonTheatre

Vanessa Bell vous parle de Infinity Doughnut dans La parole au public !

Quel spectacle ne te lasserais-tu jamais de voir, encore et encore ?

« C’était un moment extrêmement marquant pour moi, un spectacle qui dépasse l’artistique pour venir toucher directement l’être humain en plein cœur. Je suis ressortie du spectacle totalement énergisée pour plusieurs semaines. En fait, le public était assis en cercle autour des artistes, et ceux-ci pointaient du doigt les spectateurs un à un en leur criant “I love you”, si bien que tout le public s’est mis lui aussi à crier “I love you” à ses voisins. C’était un instant plein d’amour, de partage, qui a permis de transcender la danse en elle-même pour un moment de pure communion entre tous. C’était absolument renversant ! »