La Rotonde
Fr
Fr
Pour
Pour
Pour

Pour

Saison 2018-2019
4, 5, 6, 7 mars 2019, 20h
60 minutes
Prévente / Aîné / Artisan / Étudiant : $ 25 Général : $ 30
1 artiste sur scène Discussion avec les artistes après les représentations du 4 et du 6 mars

Reconnue comme l’une des chorégraphes les plus prometteuses de sa génération, Daina Ashbee révèle avec audace et aplomb les univers intimes. Résultat d’un travail et de questionnements autour de son rapport au cycle menstruel, Pour lève le tabou sur les douleurs intimes et les résonances émotives qu’elles suscitent. Paige Culley, hypnotisante interprète, y exhibe un corps animal, prisonnier d’un rituel douloureux. Dans un effort courageux qui ne peut relever que de la transe, la danseuse incarne inlassablement un cycle de violence en divers états de corps où ce dernier se fait instrument percussif. Si le spectacle tient de l’économie de moyens, le propos ne s’en trouve qu’exalté. Œuvre radicale à la lisière de la danse et de la performance, Pour convie à une expérience spirituelle à travers ce solo névralgique dansé avec un affront vivifiant.

Paige Culley, récipiendaire du Prix de la danse de Montréal, catégorie Découverte 2017 pour son interprétation de Pour.

Credits
Artistic team
In the media

Création, chorégraphie et scénographie : Daina Ashbee
Interprétation : Paige Culley
Stagiaire en interprétation : Émilie Morin
Conception sonore : Jean-François Blouin
Lumières : Hugo Dalphond
Direction de production : André Houle – Centre de Création O Vertigo – CCOV
Consultation artistique : Andrew Tay, Angélique Wilkie
Direction technique : Karine Gauthier
Direction de tournée : Catherine Wilson
Photos : Daina Ashbee
Production : Daina Ashbee

Daina Ashbee est une artiste associée du Centre de Création O Vertigo – CCOV

Daina Ashbee

Daina
Ashbee

Chorégraphie
Production
Paige Culley

Paige
Culley

Interprétation
Jean-François Blouin

Jean-François
Blouin

Conception sonore
Hugo Dalphond

Hugo
Dalphond

Lumières
Karine Gauthier

Karine
Gauthier

Direction technique

Nudity in performance can be a challenge or a provocation. Here, skin is empowering… This bold and exceptional new work enlivens sensations and provides a moment to recognize one another’s humanity.

— Philip Szporer, The Dance Current

[Daina Ashbee], Figure montante de la danse montréalaise dont le succès déborde nos frontières.

— Iris Gagnon Paradis, La Presse

Pour, qu’il faut lire en anglais pour « l’écoulement des fluides », est une chorégraphie en trois temps sur l’ajustement du corps à la douleur, à l’angoisse, à la souffrance exaltée.

— Alain-Martin Richard, Revue JEU

Il y a une audace et un courage immense dans la performance que propose Paige Culley. Elle est à contre-courant et exige un effort de tous les instants. Faire dans le minimaliste avec des gestes restreints et ralentis exigent une immense force physique et de caractère. Sans oublier qu’elle interprète le tout complètement nue. Seule. Devant un public attentif et, peut-être aussi, un peu dubitatif.

— Robert Boisclair, les Enfants du Paradis

In fairness, it’s understandable—and maybe even interesting—that people might find Daina Ashbee’s one-hour piece difficult. The exquisite Paige Culley performs entirely in the nude, maintaining long sequences of total stillness. Moreover, the work is shot through with a startling violence that’s rendered all the more powerful by the fact that it’s only suggested. Something has happened to this woman; we aren’t sure what.

— Martha Schabas, Globe and Mail