Critique de This Duet That We’ve Already Done (so many times) par Sylvie Isabelle, montheatre.qc.ca

Publié le 20 avril 2017 par Sandrine Lambert

Voici la critique de la chorégraphie de Frédérick Gravel parue sur montheatre.qc.ca.

Photo: Claudia Chan Tak

Photo: Claudia Chan Tak

En quittant la salle après avoir assisté à la plus récente création de Frédérick Gravel, This Duet That We’ve Already Done (So Many Times), on ne peut s’empêcher de se dire que le titre de cette oeuvre est extrêmement bien choisi. Sur la scène dépouillée, les deux interprètes, Ellen Furey et Frédérick Gravel lui-même, se rencontrent, s’affrontent, s’apprivoisent, se séduisent et se laissent, encore et encore.

Avant d’être duo (duet), le couple sera duel. Impossible de ne pas être ému de voir ces deux êtres humains se faire la cour, aussi maladroitement que nous le faisons trop souvent nous-mêmes lors d’une rencontre. Chacun pose et s’expose, parade, faisant parfois le paon. Ils passent ainsi d’une étape à l’autre de leur relation, marquée par un changement de souliers, d’éclairages et de musique.

Le couple se rapproche, se dénude, et chacun tente de soumettre l’autre, de le contrôler, et leur danse devient ainsi de plus en plus sensuelle et intime, mais toujours furieuse et passionnée. Et c’est au coeur de la tendresse désespérée qui nous est offerte que ça nous frappe : jamais les regards des deux interprètes ne se croisent. On attend ce moment, sachant que c’est ce simple geste qui permettrait au duel de vraiment devenir duo.

Pour lire l’article complet, cliquez ici.

Source: Sylvie Isabelle, montheatre.qc.ca.

Publié dans , | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire