Programmation 2019-2020

FRONTERA

20 novembre 2019
Bygones

21, 22, 23 novembre 2019
SUITES PERMÉABLES

23, 24 janvier 2020
Vraiment doucement

18 février 2020
Résilience

16, 17, 18, 19, 20 mars 2020
Les corps avalés

1er avril 2020
Le problème avec le rose

31 mars et 1, 2, 3, 5 avril 2020
Memory Palace

14, 15, 16, 17 avril 2020
Transire + Night Owls

28, 29, 30 avril et 1er, 2 mai 2020
Gigue in the dark 2.5

13, 14, 15, 16 mai 2020
Magnetikae

26 mai 2020

Prochainement

FRONTERA
20 novembre 2019 20 h
75 minutes
Grand Théâtre de Québec - salle Louis-Fréchette

Dana Gingras
Animals of Distinction
Montréal

Quatorze artistes sur scène

Architecture lumineuse / Frontière / Identité / Démesure

Connue et reconnue comme figure incontournable de la danse contemporaine depuis plus de 25 ans, Dana Gingras étonne encore par son audace et sa fougue. Entourée de la formation musicale Fly Pan Am, de collaborateurs de longue date – United Visual Artists, Dave Bryant (Godspeed You! Black Emperor) – et de figures établies et montantes de la danse, la chorégraphe présente une nouvelle pièce qui explore les frontières, réelles et imaginaires.

À l’ère du nationalisme agressif et de la surveillance de masse industrielle, le corps humain n’a jamais été aussi visible, soumis à des formes envahissantes de contrôle : enregistrement des mouvements, validation des identités, collecte des données personnelles. La frontière se déplace, cherche à orchestrer son passage à travers le monde. Alors que les domaines public et privé sont engloutis par les technologies de surveillance et les tests de légitimité, quel espace reste-t-il pour le corps indiscipliné, ingouvernable?


Light Architecture / Borders / Identity / Disproportion

From celebrated choreographer Dana Gingras comes a new ambitious work that stretches the boundaries of the performing arts and investigates the notion of borders and operations of power by exploring their impact on the body. With music by cult Montreal post-rock band Fly Pan Am, scenography by United Visual Artists and field recordings by Dave Bryant (Godspeed You! Black Emperor), the work also features established and rising dance interpreters.

In an era of aggressive nationalism and corporate mass surveillance, the human body has never been rendered so visible and subject to invasive forms of industrial-scale oversight and processing. What space remains for the unruly, ungovernable body? In FRONTERA, 9 dancers navigate spaces of inclusion and exclusion; their bodies mapped in high resolution, their destinies unresolved. A relentlessly coherent choreographic and theatrical experience that challenges and reinvents codes. → Buy tickets


Prochainement

Bygones
21, 22, 23 novembre 2019 20 h
70 minutes
Théâtre Périscope

David Raymond et
Tiffany Tregarthen
Out Innerspace Dance Theatre
Vancouver

Cinq artistes sur scène

Sculptural / Improbable / Rigoureux / Fascinant

Après avoir présenté Me So You So Me et Major Motion Picture, la compagnie vancouvéroise Out Innerspace Dance Theatre revient au Québec avec une proposition chimérique flirtant avec le surnaturel.

« Tout est dans les limbes. La tentation est partout. L’entre-deux est douloureux, étrange, hilarant, mais nécessaire. » Les interprètes oscillent entre leur devenir et ce qui les a précédés, dans une danse rigoureuse, hyper détaillée, qui ouvre les esprits. Bygones est un hommage à la volonté, à ce qui arrive de grand et de beau lorsqu’on surmonte les épreuves.

Alors que la lumière sculpte littéralement le mouvement, des personnages prennent vie dans les marges pendant que des sculptures corporelles exercent la fascination, révélant une architecture fantomatique. En émane quelque chose comme une anarchie physique qui taquine la matérialité, renverse la logique et agit comme un hymne aux forces invisibles, aux désirs inavoués.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 22 novembre.


Sculptural / Improbable / Rigorous / Fascinating

After Me So You So Me and Major Motion Picture, the Vancouver-based Out Innerspace Dance Theatre company returns to Québec with a chimerical proposal that flirts with the supernatural.

Everything is in limbo. Everyone is tempted and attempting. The in-between is painful, awkward, hilarious but necessary. Dancers oscillate on the brink of becoming, in flux with what has come before, a dance that earns transformation and unleashes new spirit with the ability to rebuild. Bygones is a tribute to human will, to the big and beautiful occurrences that happen when obstacles are overcome.

As the light literally sculpts the movement, characters come to life in the margins as body sculptures exude fascination, revealing a ghostly architecture. Something like a physical anarchy that teases materiality, reverses logic and acts as a hymn to invisible forces and unconfessed desires. → Buy tickets


Prochainement

SUITES PERMÉABLES
23, 24 janvier 2020 19 h et 20 h 30
45 minutes
Maison pour la danse de Québec

Emmanuel Jouthe
Danse Carpe Diem
Montréal

Six artistes sur scène

Expérience / Proximité / Sensations / Fougue

Une rangée de spectateurs. Droit devant, un mur. Entre les deux, une scène étroite ponctuée d’une suite de moments chorégraphiques. Avec douceur, le rapprochement entre le danseur et le spectateur se fait. La danse se perçoit alors en périphérie de la scène ou à travers l’épiderme, souvent à fleur de peau.

SUITES PERMÉABLES se veut une source de questionnement sur l’intimité. L’illustration de ce qui, dans chaque culture, établit la distance physique inconsciente entre deux personnes. La pièce s’attarde à cette couche invisible, cet espace personnel qui permet d’entrer en contact avec le monde, de le respirer, de le transpirer et, surtout, de le sentir. Ancrée dans un paysage atypique, cette expérience dansée vise à faire sortir le spectateur de sa zone de confort, à bousculer ses perspectives et à l’amener à la rencontre inattendue de l’autre.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 23 janvier, 20 h 30.


Experience / Closeness / Sensations / Spirit

A row of spectators. In front of them is a wall. Between the two, a narrow stage punctuated by a series of choreographic moments. Gently, the space between the dancer and the spectator is bridged. The dance is then perceived on the periphery of the stage or through the epidermis, constantly on edge.

SUITES PERMÉABLES becomes a source of questioning about intimacy. The illustration of what it is in each culture that establishes the unconscious physical distance between two people. The work lingers on this invisible layer, this personal space that allows one to come into contact with the world, to breathe it in, to sweat it out, and above all to feel it within. Anchored in an atypical landscape, this dance experience aims to bring spectators out of their comfort zone, to disrupt perspectives and to propel us to the unexpected meeting of the other. → Buy tickets


Prochainement

Vraiment doucement
18 février 2020 20 h
70 minutes
Grand Théâtre de Québec - salle Louis-Fréchette

Victor Quijada
RUBBERBAND
Montréal

Douze artistes sur scène

Force / Révolte / Délicatesse / Virtuosité

Le chorégraphe Victor Quijada récidive avec deux musiciens et dix danseurs-athlètes, virtuoses au sommet de leur forme. Vraiment doucement s’intéresse aux mécanismes comportementaux et aux réflexes que l’on développe devant le flux constant de nuisances dont nous sommes bombardés au quotidien.

Si la plupart des humains portent en eux un réel désir de calme et de résilience, comment faire son chemin vers une zone où le bruit et les agressions n’ont plus leur place ?

Démontrant à la fois délicatesse, brutalité, finesse et haute voltige, la chorégraphie met en scène toute l’énergie contenue dans l’urgence, la révolte, le chaos et la fuite.

Considéré comme un pionnier pour son rôle dans le développement d’un nouveau style inspiré du breakdance, du ballet et de la danse-théâtre, le chorégraphe s’est mérité plusieurs récompenses internationales.


Strength / Rebellion / Finesse / Virtuosity

Choreographer Victor Quijada returns with two musicians and ten dancer-athletes, all virtuosos at the top of their form. Ever So Slightly explores the behavioural mechanisms and reflexes that we develop when exposed to the constant flow of nuisances we are bombarded with ever day.

If most humans carry with them a true desire to be calm and resilient, how do we move towards a space where there is no place for noise and aggression?

Demonstrating finesse, brutality, subtlety and acrobatics working in synergy, the choreography stages all the energy contained in urgency, rebellion, chaos and escape.

Victor Quijada is considered a pioneer for his role in developing a new style inspired by breakdance, ballet and dance-theatre, and has won several international awards. → Buy tickets


Prochainement

Les corps avalés

Virginie Brunelle
Compagnie Virginie Brunelle
Montréal

Douze artistes sur scène

Soulèvement / Chaos / Espoir / Embrasement

Après la remarquée présentation de Beating, sa première production internationale, Virginie Brunelle ose sa plus ambitieuse création à ce jour. Les corps avalés est une émouvante odyssée humaine où l’intelligence sensible de la chorégraphe révèle toute sa lumière. Fresque vivante qui dépeint la société actuelle, la pièce explore la conjonction de la détresse et de l’espoir, de la bestialité et de la compassion. Elle questionne le legs et le rôle de l’humain sur Terre, dans un soulèvement qui espère la création d’une collectivité tournée vers l’autre. Maîtrisant le délicat équilibre entre l’expressivité et la physicalité vigoureuse du langage gestuel, Brunelle invite sur scène le Quatuor Molinari et dirige huit danseurs pour dépeindre cette humanité fatiguée, en quête de douceur et de solidarité. Élégante et enivrante, la danse est alors salutaire.


Uplifting / Chaotic / Hopeful / Inferno

After the remarkable presentation of her first international production Beating, Virginie Brunelle brings us a daring creation and her most ambitious to date. Les corps avalés is a moving human odyssey where the choreographer’s sensitive intelligence leads the audience to a lighted introspection. A living fresco depicting present-day society, the work explores the coexistence of distress and hope, of brutishness and compassion. It questions the legacy and role of humans on Earth, in an uprising that gives hope for the creation of a collectivism that is directed at the other. Mastering a delicate balance between expressiveness and the vigorous physicality of gestural language, Brunelle invites the Quatuor Molinari on stage and directs eight dancers to depict a tired humanity in search of gentleness and solidarity. Elegant and intoxicating, the dance is also healing. → Buy tickets


Prochainement

Memory Palace
14, 15, 16, 17 avril 2020 20 h
55 minutes
Maison pour la danse de Québec

Dorian Nuskind-Oder
Je suis Julio
Montréal

Trois artistes sur scène

Rafraîchissant / Ludique / Rassembleur

Rigoureuse, ludique et énergétique, Memory Palace est une performance qui explore les liens entre la mémoire corporelle, la musique et la danse. Le titre de la pièce réfère à la méthode de mémorisation éponyme ayant recours à l’architecture d’un lieu afin d’organiser une large série d’informations. Suivant ce modèle, la chorégraphie s’axe sur la notion de souvenir collectif. Alternant entre séquences à l’unisson et solos intimes, elle révèle la façon indéniable dont le mouvement se grave dans le corps. Incluant un large éventail de danse – folklorique, sociale, moderne, en ligne – la pièce construit un espace qui invite performeurs et spectateurs à retrouver leurs propres souvenirs dansés. Une expérience rafraîchissante, qui donne espoir.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 15 avril.


Refreshing / Playful / Unifying

Rigorous, playful and energetic, Memory Palace is a performance that explores the connections between body memory, music and dance. The title of the work refers to the memorization method of a ‘memory palace’ that uses the architecture of a place to organize a wide range of information. Following this model, the choreography is based on the idea of collective memory. Alternating between sequences in unison and intimate solos, it reveals the undeniable way that movement is embedded in the body. With various types of dance – folk, social, modern, line – the work builds a space that invites performers and spectators to find their own dance memories. A refreshing experience that inspires hope. → Buy tickets


Prochainement

Transire + Night Owls
28, 29, 30 avril et 1er, 2 mai 2020 20 h
35 + 45 minutes
Maison pour la danse de Québec

Mikaël Xystra Montminy
Compagnie Wu Xing Wu Shi
Québec

Deux artistes sur scène

+

David-Alexandre Chabot
et Paul Chambers
Collectif CHA
Montréal

Une artiste sur scène

Transformation / Élévation / Physicalité

Transire est inspirée de la pièce Le jeune homme et la mort, livret écrit par Jean Cocteau et chorégraphié par Roland Petit pour une première fois en 1946. Celle-ci raconte le suicide d’un jeune et pauvre peintre à la suite de la rupture avec son amante. Cette revisite, véritable suite dansée de la pièce de Cocteau, se veut une lecture contemporaine du drame. Une sorte de métaphore poétique et physique traduisant la rupture, l’échec, les petits et grands deuils. Ceux-ci sont mis de l’avant telle une occasion à saisir pour s’élever, entamer une transformation bénéfique. / Comme première œuvre chorégraphique, Mikaël Xystra Montminy propose un duo poignant avec l’interprète Odile-Amélie Peters dans un style unique alliant Kung Fu de Wudang, ballet, breakdance et danse contemporaine.

+

Fantastique / Empathique / Humain

Noirceur. Doucement, le public est guidé alors qu’un intense bourdonnement emplit l’espace. Une entité rayonnante apparaît et se déplace dans une savoureuse lenteur. Elle tente d’initier la communication. / Laissés à eux-mêmes quelque part dans l’infini, les spectateurs perdent leurs repères alors que l’espace au-dessus de leurs corps s’anime de couleurs, éveille leurs sens. L’expérience est à la fois fantastique, empathique, humaine. / Misant sur un truchement des perceptions auditives et visuelles, Night Owls défie les sens et s’engage dans une esthétique visionnaire au confluent des langages et des techniques.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 29 avril.


Transformation / Elevation / Physicality

Transire is inspired by the play Le jeune homme et la mort, a libretto written by Jean Cocteau and choreographed by Roland Petit for the first time in 1946. It tells the story of the suicide of a poor young painter following the break-up with his lover. A contemporary reading of Cocteau’s drama, this revisit is a true dance suite of the work. A kind of poetic and physical metaphor that translates into rupture, failure and grieving that is both minor and deep. These are presented as an opportunity to be seized, to rise up and begin a beneficial transformation. / In his first choreographic work, Mikaël Xystra Montminy offers us a touching duet with interpreter Odile-Amélie Peters in a unique style that combines Wudang kung fu, ballet, breakdance and contemporary dance.

+

Awesome / Empathic / Human

Darkness. The audience is gently guided while an intense buzz fills the space. A radiant entity appears and moves in a luscious slowness. It tries to initiate communication. / Left alone somewhere in infinite space, the spectators lose their reference point while the space above their bodies comes alive with colours and awakens their senses. The experience is awesome, empathic, human. / Using nocturnal auditory and visual perceptions, Night Owls defies the senses and engages in a visionary aesthetic that blends languages and technique. → Buy tickets


Prochainement

Gigue in the dark 2.5
13, 14, 15, 16 mai 2020 20 h
75 minutes
Maison pour la danse de Québec

Lük Fleury, Sandrine Martel-Laferrière, Ian Yaworski
BIGICO
Montréal

Cinq artistes sur scène

Sensoriel / Rythmé / Vibrant

Avec Gigue in the dark 2.5, la BIGICO signe le grand retour de la gigue contemporaine à Québec. Dans un espace vide, le public est invité à découvrir une quinzaine de tableaux chorégraphiques à la narration soutenue. En clair-obscur, la poésie du sol émerge en rythmes, en vibrations, en résonances, en frottements, en évocations.

Les adeptes d’expériences sensorielles traverseront avec émerveillement cette douce noirceur habitée de danseurs-fantômes, ponctuée de lumière. Gigue in the dark 2.5, un spectacle immersif qui stimule l’imaginaire, qui déploie l’inventivité d’une société de gigueurs en pleine effervescence.

Une discussion avec les artistes aura lieu après la représentation du 14 mai.


Sensory / Rhythmic / Vibrant

With Gigue in the dark 2.5, BIGICO marks the return of contemporary ‘gigue’ dancing to Québec City. In an empty space, the public is invited to discover fifteen or so choreographic scenes with a supporting narrative. In contrasted light and shadow, the poetry of the ground emerges in rhythms, vibrations, resonances, frictions and evocations.

Fans of sensory experiences will enjoy this journey into a wonderful and sweet darkness inhabited by ghost-dancers and punctuated by light. Gigue in the dark 2.5 is an immersive show that stimulates the imagination and presents the inventiveness of a spirited company of modern ‘gigueurs’. → Buy tickets


Prochainement

Magnetikae

Myriam Allard et Hedi Graja
La Otra Orilla
Montréal

Quatre artistes sur scène

Contrastes / Banquise / Dérive / Exil

Après le gratifiant succès d’El 12 en 2012, La Otra Orilla revient nous envoûter avec son style singulier si apprécié, le flamenco contemporain. Myriam Allard, bailaora, et son complice de longue date Hedi Graja, cantaor, entourés d’un pianiste et d’un percussionniste, se rencontrent dans un univers aussi extravagant qu’invraisemblable. Dans Magnetikae, la danse qui évoque la chaleur ardente s’entrelace avec la froidure polaire du glacier avec une ferveur magnétique. D’une gestuelle riche de contrastes et de dissonances naît le choc des extrêmes qui met en relief les concepts de déracinement et d’exil. Un conte flamenco sur la banquise, une œuvre qui interroge les paysages qui vivent à l’intérieur de chacun, d’une poésie inouïe.


Contrasts / Ice Floe / Drifting / Exile

After the gratifying success of El 12 in 2012, La Otra Orilla is back to captivate us with its singular style that is adored by audiences: contemporary flamenco. Myriam Allard, ‘bailaora’, and her long-time accomplice Hedi Graja, ‘cantaor’, accompanied by a pianist and a percussionist, meet in a world that is as extravagant as it is unreal. Magnetikae is a dance that evokes blazing heat woven with the polar cold of a glacier with a magnetic pull. With gestural interpretation that is rich in contrasts and dissonances comes the shock of extremes that reveals the tropes of uprooting and exile. A tale of flamenco on an ice floe, a work that questions the landscapes that lie within each one of us, delivered with remarkable poetry. → Buy tickets




Spectacles passés

De la glorieuse fragilité

30, 31 octobre et 1 novembre 2019
Premiere

22 octobre 2019
Singeries

8, 9, 10, 11 octobre 2019
Saison 2019-2020

Treize spectacles
Sous la feuille

1, 2 juin 2019
Lifeguard

24, 25, 26 avril 2019
Threshold

13, 14 avril 2019
Dialogue

27, 28, 29 mars 2019
Threesixnine

19, 20, 21 mars 2019
Pour

4, 5, 6, 7 mars 2019
Gratter la pénombre

7, 8, 9 et 13, 14, 15, 16 février 2019
bang bang

16, 17, 18 janvier 2019
Solo 70

29, 30 novembre 2018
The Black Piece

1, 2 novembre 2018
L’École buissonnière

28 octobre 2018
Running Piece

17, 18, 19 octobre 2018
Saison 2018-2019

Douze spectacles