Chroniques du regard 2016-2017 – Nous ne sommes pas des oiseaux? par Code Universel et Théâtre du Gros Mécano

Publié le 18 octobre 2016 par Mario Veillette
Photo: David Cannon

Photo: David Cannon

Le spectacle Nous ne sommes pas des oiseaux? arrive enfin sur la scène du Théâtre Jeunesse Les Gros Becs de la rue St-Jean. Fruit d’une longue démarche de recherche et création, il est le résultat d’une collaboration artistique entre Daniel Bélanger, chorégraphe en danse contemporaine, directeur de la compagnie Code universel et idéateur du projet, et Carol Cassistat, homme de théâtre bien connu de la Capitale et directeur artistique du Théâtre du Gros Mécano. Le spectacle réunit sur scène cinq interprètes : la comédienne-danseuse Valérie Laroche; trois artistes de la danse très présents sur les scènes de Québec : Maryse DamecourJean-François Duke et Eve Rousseau-Cyr, en plus de Daniel Bélanger lui-même.

« Nous ne sommes pas des oiseaux ? » c’est quoi ?  C’est un spectacle de danse contemporaine créé à l’intention des enfants (à partir de 5 ans) mais accessible à tous.

 « Nous ne sommes pas des oiseaux ?» c’est pour vous si vous aimez les spectacles fusionnant danse, théâtre et arts visuel (la vidéo réactive et interactive est conçue et manipulée par Louis-Robert Bouchard).

« Nous ne sommes pas des oiseaux ? » c’est pour vous si vous aimez les thèmes épiques et les spectacles qui racontent une histoire.

À travers différentes aventures et épreuves, le spectacle suit l’évolution d’une jeune héroïne dans son apprivoisement de la vie, de ses relations familiales et sociales et dans la construction de son identité de citoyenne du monde. En un peu plus de 50 minutes, Nous ne sommes pas des oiseaux ? amène les spectateurs dans une épopée créative puisant ses outils dans les techniques théâtrales, la danse contemporaine et les technologiques actuelles de projections d’images basées sur la captation vidéo faite en direct. Le spectacle relate, entre autres, l’histoire d’une relation père-fille et de la passion les rapprochant: l’ornithologie.

Une fois l’argument de base imaginé, l’histoire de cette relation a été écrite en détails pour servir de base au travail de création. Au début, les créateurs ont utilisé des pistes tirées de différentes histoires traitant de relations familiales : celle des frère et sœur Hansel et Gretel, ainsi que celle de Dédale et son fils Icare, pris dans le mythique labyrinthe. Ces bases ont, entre autres, servi de tremplin pour la création d’une trame originale. Plusieurs versions textuelles ont été traduites en mouvements qui, à leurs tours, ont nourri les textes originaux.

En fin de parcours, les mots ont presque tous disparus même si la trame et le fil conducteur existent encore. Les mots ont été sublimés en images et en gestes. Ce qui subsiste de l’argument de base est dorénavant devenu matière dansée et images pixellisées souhaitant atteindre le spectateur dans sa sensibilité et dans ses émotions.

Dans Nous ne sommes pas des oiseaux ?, Bélanger et Cassistat, en collaboration avec les interprètes, livrent aux spectateurs un travail accessible aux jeunes enfants même si les thèmes sont assez sérieux : la liberté et le sens de la vie, les traces qu’on laisse dans le réel (concret) mais aussi dans l’expérience de l’autre, les rêves et les blessures de l’enfance qui laisseront des séquelles tout en portant l’enfant jusqu’à sa vie adulte.

Le processus de création, débuté en 2012, est passé à travers plusieurs étapes de travail et les créateurs ont fait appel à différents interprètes-collaborateurs. On retrouve ici les images d’une des premières étapes de création, celles d’une résidence en 2015 dans le cadre de l’exposition « Corps Rebelles » au Musée de la civilisation, celles d’une animation auprès d’enfants tirées de l’émission Les Chroniqu’arts  ainsi que quelques captures d’écrans des images vidéos créées pour le spectacle et projetées autant en fond de scène que sur le plancher. 

Liens externes, en vrac et dans toutes les directions :

Cette fois-ci, les liens externes sont un peu éclatés. Ils sont reliés à d’autres spectacles traitant des oiseaux, mais aussi en lien avec le titre « Nous ne sommes pas… ». Ils vont vers une suggestion de spectacle utilisant les technologies actuelles de captation-projection d’images en direct ainsi que vers quelques détails sur le projet « Traces chorégraphiques » du Regroupement québécois de la danse (RQD).

Pour les spectacles de danse en relation avec les oiseaux :

La Compagnie Le Guetteur / Luc Petton a créé Light Bird – pièce chorégraphique de Luc Petton et Marilén Iglesias-Breuker pour danseurs et grues de mandchourie, ainsi que La Confidence des oiseaux.

La musique de Stravinsky intitulée  « L’Oiseau de feu » a été dansée, de manière classique, par le ballet du Kirov, dans la chorégraphie de Michel Fokine, par la compagnie de Maurice Béjart, mais aussi dans des projets plus contemporains, comme dans le projet de l’Ando Danse Compagnie ou celui du mouvement Fluxus.

Sans oublier les spectacles de Chantal Caron, basés sur les mouvements des oiseaux, présentés sur les berges du fleuve à St-Jean Port Joli et ayant servi d’inspiration pour le spectacle 73o Nord présenté par La Rotonde en 2013.

Pour un autre spectacle utilisant les technologies actuelles :

Voir des extraits de PIXEL (Création 2014) de la Compagnie Käfig.

Pour quelques informations sur les Traces chorégraphiques:

 Une activité festive et participative, déployée dans toutes les régions de la province et chapeautée par le RQD lors des festivités annuelles entourant la Journée internationale de la danse, depuis 2007  jusqu’en 2016.

Pour aller voir ailleurs « ce que nous ne sommes pas… »:

 il faut d’abord voir des extraits du spectacle créé par la compagnie Sylvie Guillermin qui porte le titre Nous ne sommes pas des oiseaux, mais sans le point d’interrogation.

Pour terminer, tous ces titres, plus intrigants les uns que les autres: Nous ne sommes pas nos comportementsNous ne sommes pas intouchablesNous ne sommes pas des angesNous ne sommes pas des Saints, le surprenant Nous ne sommes pas Charlie et finalement, le toujours rassurant Nous ne sommes pas  seuls.

 

 

Publié dans | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire