Le virus Gaga par Mélanie Boisliveau – Dfdanse

Publié le 16 janvier 2017 par Sandrine Lambert

Ohad Naharin présente sa dernière création, Last Work, à Québec le 17 janvier puis à Montréal du 19 au 21 janvier. L’occasion d’en apprendre plus sur son travail et son langage chorégraphique.

Last Work - Ohad Naharin - Batsheva Dance Company. Photo: Gadi Dagon

Last Work – Ohad Naharin – Batsheva Dance Company. Photo: Gadi Dagon

« Last Work » est une histoire de danse racontée à travers la danse » nous explique Luc Jacobs, maître de ballet à la Batsheva Dance company. Considéré comme un génie de la création contemporaine, Ohad Naharin nous ensorcelle par une alchimie étonnante et détonante « entre le mouvement, la composition, l’espace, les lumières et le son ». Dans « Last Work », comme dans chacune de ses œuvres, « Ohad Naharin crée un monde particulier à travers l’utilisation de ces éléments. Un monde rempli d’émerveillement, de puissance, de beauté, d’émotions ».

La berceuse du coureur

Avant même de commencer le processus de création de « Last Work », Ohad Naharin s’imaginait utiliser des berceuses des pays d’Europe de l’Est comme bande sonore : des musiques empreintes d’émotions et de sincérité, selon lui. Puis, il décide de tracer le fil conducteur de son travail à travers un coureur. Ce coureur installe une relation au temps et à l’espace qui ouvre l’imaginaire du spectateur. « Est-ce que cette personne se dirige vers ou loin de quelque chose ? Suggère-t-il un sentiment de constance ou un sentiment de mouvement continu tout au long de notre vie ? ». Pour Luc Jacobs, « Last Work » a quelque chose à voir avec l’instant du crépuscule. La pièce inspire la sensation d’être entre deux événements, « entre le jour et la nuit, entre l’éveil et l’endormissement. Le sentiment que l’on vit lorsqu’on quitte une situation, mais qu’on n’est pas entièrement arrivé à la suivante ». Avec « Last Work », Ohad Naharin parle d’un temps où s’ouvrent les possibilités, d’un temps où les choses changent, mais il est encore impossible de prédire ce qu’il va se passer.

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.

Source: Dfdanse.

Publié dans , | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire