La Rotonde
À propos de Junkyard / Paradis

À propos de Junkyard / Paradis

09 mars 2011

Junkyard / Paradis - Angie Cheng, Nicolas Patry, Jacques Poulin-Denis - photo Larry Dufresne

Junkyard : n.m. (de l’angl. junk + yard / jardin de débris)
1. Décharge. Dépotoir. Dépôt d’ordures, de vidanges. 2. FAM. Endroit où l’on relègue des personnes jugées médiocres.

Paradis : n.m. (du lat. paradisus, du gr. paradeisos, jardin)
1. Lieu, séjour enchanteur. 2. Dans diverses religions, séjour des justes après la mort. 3. Galerie supérieure d’une salle de théâtre.

Entre envolées lyriques et descentes cauchemardesques, Junkyard/Paradis joue avec le visible et l’invisible, avec le présent et l’évanescent dans un monde où les forces s’opposent. On s’y interroge sur ce qui est précieux et prêt à jeter. Sur ce qui fait de nous des êtres humains ou de vulgaires pions, sur notre capacité à lire le monde, le comprendre et y déceler un peu de beauté dans la décharge quotidienne de nos vies.

***
MAYDAY : Appel de détresse principalement lancé par les bateaux et les avions. Terme utilisé depuis le début du 20ème siècle, probablement emprunté du français «Venez m’aider». Comme un cri d’appel ou un cri d’espoir, MAYDAY est le dernier des SOS. Afin de supporter aspirations et inspirations, la compagnie MAYDAY est fondée par la danseuse et chorégraphe Mélanie Demers pour appeler au secours et continuer d’espérer même quand la fin est proche.

Voir la page de Junkyard / Paradis