La Rotonde
Émergences chorégraphiques 2011 – appel de projets

Émergences chorégraphiques 2011 – appel de projets

Émergences chorégraphiques

En haut, à gauche : Brutus et Sabulle; en bas, à gauche : Mille et une vies; à droite : Chaudières, déplacements et paysages

Appel de projets

Émergences Chorégraphiques 2011

Québec, le 8 avril 2011 – La Rotonde, centre chorégraphique contemporain de Québec, codiffuseur d’Émergences chorégraphiques 2011, le volet danse de l’événement Relève en Capitale 2011, invite les chorégraphes de la relève à soumettre leur candidature pour faire partie d’un programme multiple dont 5 représentations auront lieu au studio d’Essai de Méduse en décembre 2011. La date de dépôt des candidatures est le 2 mai 2011.

Librement inspiré de l’événement Danses buissonnières, développé par le diffuseur Tangente, Émergences chorégraphiques 2011 offrira une plate-forme professionnelle à une nouvelle génération de chorégraphes et donnera lieu à un échange avec l’organisme montréalais.

5 pièces de 10 minutes seront sélectionnées parmi les projets déposés pour composer la programmation de la soirée. Un mentor sera mis au service des jeunes artistes afin de les appuyer dans la réalisation du projet. Le spectacle sera présenté du 6 au 10 décembre 2011 à 20 h, dans le cadre de la saison de La Rotonde et du festival Relève en Capitale, l’événement Première Ovation. Une des pièces du spectacle sera aussi choisie pour participer à Danses buissonnières à Tangente (voir critères de sélection de Tangente). Une vidéo du spectacle, de qualité professionnelle, sera remise aux chorégraphes participants.

Une bourse de création d’au maximum 3 000 $ sera octroyée aux projets qui seront sélectionnés pour prendre part au spectacle. Les artistes auront à établir un budget global qui devra inclure toutes les dépenses liées au projet à l’exception des coûts des studios de répétition et de la conception des éclairages (ne pas omettre les droits d’auteur si la musique utilisée n’est pas originale). Les artistes bénéficieront de 50 heures de studio pour créer leurs pièces. Les cachets de spectacles pour les artistes seront à la charge de La Rotonde et de Relève en Capitale.

Les critères d’admissibilité sont les mêmes que ceux du programme Première Ovation – Danse, soit :

  • Être âgé de 18 ans et plus ;
  • Être un citoyen canadien ou un résident permanent domicilié à Québec ou à  la ville de la Nation Huronne-Wendat ;
  • Être un artiste professionnel, c’est-à-dire reconnu comme tel par ses pairs ou diplômé d’une école de danse de niveau collégial ou universitaire ;
  • Être un chorégraphe âgé de 35 ans et moins et posséder un maximum de 3 œuvres significatives présentées dans un contexte professionnel ;
  • La majorité des intervenants en danse (chorégraphe, interprète, répétiteur, etc.) impliqués dans le projet doit être composée d’individus admissibles (voir https://www.premiereovation.com/je_suis_un_artiste.php?section=38&id=9).

 

Condition particulière à laquelle les chorégraphes doivent se conformer :

  • Les pièces doivent comporter au maximum 4 interprètes

Les dossiers déposés doivent comprendre :

  • Nom et prénom, coordonnées complètes et adresse courriel ;
  • Une description de la pièce dansée, une biographie et une explication de la démarche artistique (maximum de 750 mots) ;
  • Un budget de création d’une pièce de 10 minutes excluant les dépenses de studio et de conception d’éclairages ;
  • Les noms, l’âge, la provenance et quelques notes biographiques à propos des interprètes et des collaborateurs au projet ;
  • Un extrait vidéo si possible. 

Les dossiers doivent être acheminés par la poste au plus tard le 2 mai 2011 (le cachet de la poste en faisant foi) à :

Marie-Hélène Julien

Chargée de projet Première Ovation – Danse

La Rotonde

336, rue du Roi, bureau 200

Québec (Québec)  G1K 2W5

418 649-5013 poste 228

marie-h.julien@larotonde.qc.ca

www.larotonde.qc.ca

Relève en Capitale

Relève en Capitale est une vitrine annuelle pour la promotion et la professionnalisation des artistes émergents de Québec qui vise à faire de la capitale un important pôle de la relève culturelle, où les artistes pourront grandir, s’établir et rayonner.