La Rotonde

Les chroniques du regard

01 octobre 2010

Des clefs de lecture pour apprécier la danse

Quel bonheur de parler de danse et ainsi créer une empreinte de mots sur cet art qui flirte encore et toujours avec l’éphémère. Voilà pourquoi les Chroniques du regard sont de retour cette année. Toutes jeunes encore, elles se plaisent à emprunter différentes routes pour ouvrir, stimuler et décupler le regard que l’on porte sur l’œuvre chorégraphique. Parce qu’être spectateur de l’ici et maintenant requiert une présence sensible et une capacité à décoder la puissance évocatrice du corps en mouvement, nous souhaitons que ses chroniques contribuent à rendre votre expérience d’appréciation encore plus signifiante. Nous vous proposerons ainsi quelques clefs de lecture qui vous permettront de ressentir, de décrire, de mettre en relation, de questionner, de construire du sens et surtout d’apprécier cette danse qui prend vie et meurt sous nos yeux.

La personnalité de votre regard

Nous avons tous deux yeux organiquement semblables et pourtant nous ne regardons pas de la même façon. Par exemple, pendant que certains porteront leur regard sur la manière dont les interprètes dansent, d’autres s’intéresseront aux idées chorégraphiques, aux aspects symboliques ou encore à l’apport des éclairages et de la musique sur l’œuvre. Je mets donc votre « personnalité du regard » au défi de voir comment l’interprétation, le langage du corps, la structure chorégraphique, les éclairages, les interventions de l’artiste visuelle et la musique contribueront à construire le sens que vous donnerez aux spectacles.

Bonne saison à vous lecteurs de danse !


Les chroniques du regard : ressentir – décrire – mettre en relation – questionner – construire du sens – apprécier